Accueil » Actualité » À ONPC, Edwy Plenel défend la presse contre les attaques de Valls et Mélenchon

À ONPC, Edwy Plenel défend la presse contre les attaques de Valls et Mélenchon

À ONPC, Edwy Plenel défend la presse contre les attaques de Valls et Mélenchon

MÉDIAS – « On ne peut être Charlie et demander qu’on interdise de débat public un journal, que parce que ce journal déplaît, il faut qu’il ‘rende gorge’. » Edwy Plenel était l’un des invités de « On n’est pas couché », dont le dernier numéro en date était diffusé ce samedi 17 mars. Et à l’occasion des dix ans de Mediapart, le journaliste en a profité pour revenir sur les attaques toujours plus fréquentes d’une partie de la classe politique contre la presse et son travail.

Dans un premier temps, Edwy Plenel a ainsi évoqué la polémique qui l’a opposé à Manuel Valls. Pour rappel, l’ancien Premier ministre avait reproché au fondateur du site d’information en ligne d’employer « le même vocabulaire que Daech », et même de faire de lui-même et de certains intellectuels « des cibles » pour les djihadistes. « Manuel Valls a tout à fait le droit de ne pas aimer Mediapart« , a donc répondu dans ONPC Edwy Plenel, comme le montre notre vidéo en tête d’article. « C’est légitime, c’est le pluralisme de la presse. Mais en tant qu’homme politique ayant occupé les plus hautes fonctions de l’État, il ne peut pas dire ça car il s’attaque à notre constitution. »

Et d’évoquer « d’autres politiques qui attaquent la presse en bloc », avec toujours la même crainte pour la démocratie à l’esprit. « C’est légitime la critique de la presse, c’est légitime la critique des journalistes. Bien sûr! On n’a pas que des qualités. Mais nous mettre tous dans le même sac, parler de ‘parti médiatique’ comme certains disent, dire ‘La haine du journalisme est légitime’… Attention: c’est ruiner une liberté fondamentale qui est au service des gens, qui est au service du droit de savoir des citoyens! »

Une référence claire aux attaques de Jean-Luc Mélenchon, qui avait expliqué que « la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine », sur laquelle Edwy Plenel est revenu. « Je l’ai dit: Mélenchon, en tant qu’ancien candidat à la présidence de la République, ne peut pas dire ça. » Et de conclure avec passion: « On ne peut pas s’attaquer à un droit fondamental, on a tous tous tous besoin un jour de journalistes indépendants. »

Un peu plus tôt, et déjà dans la même veine, Edwy Plenel avait exprimé quelques regrets quant à sa réaction à la Une de Charlie Hebdo. Moqué par le journal satyrique et même accusé d’avoir couvert des agissements de Tariq Ramadan, le fondateur de Mediapart s’était insurgé, à chaud. Dans « On n’est pas couché, il a expliqué qu’il aurait sans doute dû rester plus mesuré, et que deux journaux indépendants ne devaient pas entrer en conflit ouvert de la sorte.





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/17/a-onpc-edwy-plenel-defend-la-presse-contre-les-attaques-de-valls-et-melenchon_a_23388536/

A lire aussi:

Voir Aussi

Ce format de grève à la SNCF est-il réellement efficace?

TRANSPORTS – C’est déjà le quatrième round. Ces mercredi 18 et jeudi 19 avril marquent …