Accueil » Santé et Remise en forme » À quoi sert le sentiment de dégoût ?

À quoi sert le sentiment de dégoût ?

À quoi sert le sentiment de dégoût ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la salive, les sécrétions sexuelles, les matières fécales, le manque d’hygiène ou encore les aliments avariés pouvaient déclencher le sentiment de dégoût ? Et bien, c’est pour vous protéger d’une potentielle infection dont ces substances sont la source. En effet ce sentiment de dégoût va vous en tenir éloigné et ainsi réduire le risque d’infection ! Une étude, menée par des chercheurs de la London School of Hygiene & Tropical Medicine (Angleterre), a permis de mieux comprendre ce phénomène. Les résultats sont parus dans le journal Philosophical Transactions of the Royal Society B.

Les chercheurs ont interrogé plus de 2 600 personnes, âgés en moyenne de 28 ans. Ils ont été confrontés à 75 scénarios différents potentiellement dégoûtants. Cela allait de personnes présentant des signes évidents d’infection, à des objets grouillant d’insectes en passant par l’écoute d’un éternuement. Les participants ont été invités à évaluer la force de leur réaction à l’aide d’une échelle allant de « pas de dégoût », à « dégoût extrême ». Les plaies infectées produisant du pus et la violation des normes d’hygiène – comme avoir une mauvaise odeur corporelle, ont été jugés comme particulièrement dégoûtantes.

Six catégories de dégoût

D’une manière générale, les chercheurs ont identifié 6 catégories de dégoût, rapportant chacun un type de maladie infectieuse survenue au cours de l’histoire : une apparence atypique (difformités ou comportement anormal), des lésions (ampoule, furoncle, pus), le sexe, l’hygiène, la nourriture (signes de détérioration) et les animaux comme le rat et le moustique, réputés pour être vecteurs de maladie.

Historiquement, manger des aliments pourris peut transmettre le choléra, un contact rapproché avec des personnes non hygiéniques aurait pu transmettre la lèpre, de multiples relations sexuelles, la syphilis et le contact avec des plaies ouvertes ou des rats, la peste. Fait intéressant, d’une manière générale les femmes étaient plus « dégoûtées » que les hommes. Les chercheurs expliquent cela par le fait que les hommes sont connus pour avoir, en moyenne, un comportement plus risqué. Ce sentiment de dégoût est au final assez répandu chez les animaux, les chercheurs pensent donc qu’il est très ancien sur le plan de l’évolution.

À lire aussi :

Arrêt du tabac : une méthode pour dégoûter de la cigarette pendant le sommeil

Un capteur pour détecter une viande avariée





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/insolite/a-quoi-sert-le-sentiment-de-degout-626275

A lire aussi:

Voir Aussi

Grippe : un diagnostic fiable en 20 minutes, c'est possible

Tous les ans, le pic épidémique de la grippe impose engorge les services d’urgence. Au …