Accueil » Santé et Remise en forme » Aspergillose : une maladie respiratoire méconnue

Aspergillose : une maladie respiratoire méconnue

Aspergillose : une maladie respiratoire méconnue

"Dès que vous avez des taches noirâtres sur les murs, il y a de l’aspergillus là-dedans" soulignait le docteur Cendrine Godet, lors du Congrès international de la Société européenne des maladies respiratoires (ERS). Pneumologue eu CHU de Poitiers, celle-ci a décidé d’attirer l’attention sur l’aspergillose pulmonaire chronique, une maladie due à ce champignon, qui représenterait un danger pour toutes les personnes dont les poumons sont déjà fragilisés, soit parce qu’ils fument, soit parce qu’ils souffrent d’asthme ou ont souffert d’un cancer du poumon.

"Cela peut être aussi des patients qui ont une petite cicatrice sur le poumon, laissée par une infection ancienne, comme une pneumonie par exemple" déclare le Dr Godet à RTL.

Le diagnostic est souvent tardif car les symptômes (toux, essoufflement) ne sont pas propres à la maladie. Et pour l’instant, le seul moyen de combattre l’infection respiratoire est un traitement antibiotique qui s’étale sur plusieurs mois et qui entraîne une résistance.

Un traitement 50 fois moins cher

Aussi le Dr Godet, accompagnée de deux autres spécialistes, va-t-elle lancer d’ici la fin de l’année une étude qui permettra de comparer le traitement classique à un traitement alternatif sous forme d’aérosol. "L’idée, c’est de faire respirer le médicament par le même endroit que les spores, pour avoir de grosses concentrations dans les zones infectées", explique le Dr Godet. Si ce traitement fonctionne, il pourrait, en outre, coûter 50 fois moins cher que le traitement initial.

A lire aussi :

Il avait un jouet coincé dans les poumons depuis 40 ans

Faire le ménage endommage les poumons





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer-du-poumon/aspergillose-une-maladie-respiratoire-meconnue-628152

A lire aussi:

Voir Aussi

Aliments de fêtes : ils sont aussi bons pour la santé !

Les huîtres sont très riches en oligo-éléments. Elles contiennent de l’iode, excellente pour la tyroïde, …