Accueil » Santé et Remise en forme » Danger de la cryolipolyse : la Haute autorité de santé lance une consultation publique

Danger de la cryolipolyse : la Haute autorité de santé lance une consultation publique

Danger de la cryolipolyse : la Haute autorité de santé lance une consultation publique

Alors que plusieurs effets indésirables, tels que de graves brûlures, ont été signalés suite à une cryolipolyse, le ministère de la Santé a chargé la haute Autorité de santé (HAS) de rendre son avis sur les risques de cette technique. Cette dernière a donc recueilli de nombreuses données venues de la France et de pays étrangers (littérature scientifique, bases publiques dédiées à la vigilance, données des compagnies d’assurances…). Mais avant de pouvoir rendre son rapport, l’HAS a aujourd’hui ouvert une consultation publique. Les organismes concernés pourront contribuer à cette évaluation jusqu’au 28 mai.

La cryolipolyse consiste en la destruction des adipocytes (les cellules stockant la graisse) par le froid. Découverte à la fin des années 2000, cette technique promet de réduire les graisses sous-cutanées au niveau de l’abdomen, des cuisses, des bras, du menton, etc. Elle doit son succès à son effet non invasif et à sa rapidité, une séance durant entre 40 et 60 minutes.

Toutes les données sont importantes

La consultation publique servira à compléter les données de l’HAS concernant les appareils utilisés, les modalités de réalisation des séances, la formation des opérateurs, les effets indésirables et toutes autres informations utiles à la construction du rapport. La consultation publique est sous forme de questionnaire où seules des représentations collectives peuvent y répondre :

  • – professionnels de santé, professionnels de l’esthétique et de la beauté

– associations d’usagers, de consommateurs ou de patients

– fabricants et distributeurs d’appareils de cryolipolyse

Ces contributions seront analysées par la HAS, permettront d’enrichir le dossier et de finaliser l’évaluation. Si une personne désire signaler individuellement un évènement, elle est encouragée à se rendre auprès d’une agence régionale de santé (ARS) si ce n’est pas un professionnel de santé, auquel cas, il peut aller sur le portail internet signalement-sante.gouv.fr.

À lire aussi :

Comment le froid peut être bénéfique pour la peau

Pour réduire la cellulite adipeuse, on privilégie les huiles minceur





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/beaute-soins/medecine-esthetique/techniques-minceur/danger-de-la-cryolipolyse-la-haute-autorite-de-sante-lance-une-consultation-publique-625555

A lire aussi:

Voir Aussi

8 façons de grossir… et 8 solutions minceur

70% c’est le pourcentage de femmes qui souhaitent perdre du poids. Parmi elles, 30% ont …