Accueil » Actualité » Éric Drouet et Priscillia Ludosky sont les « interlocuteurs » des gilets jaunes face au gouvernement

Éric Drouet et Priscillia Ludosky sont les « interlocuteurs » des gilets jaunes face au gouvernement

Éric Drouet et Priscillia Ludosky sont les "interlocuteurs" des gilets jaunes face au gouvernement

GILETS JAUNES – De huit, ils sont passés à deux. La « délégation officielle » des gilets jaunes présentée le 26 novembre et initialement composée de huit membres a été réduite à deux ce mercredi 28 novembre, au lendemain de la réunion avec le ministre de la Transition Écologique François de Rugy.

Dans une interview accordée ce mercredi 27 novembre à franceinfo, Jason Herbert, qui faisait partie des huit porte-parole, a annoncé que Éric Drouet et Priscillia Ludosky, reçus la veille par François de Rugy, seront désormais « les interlocuteurs du gouvernement », tandis que les six autres membres de l’ancienne délégation redeviennent « des porte-parole avec la même portée que n’importe quel gilet jaune ».

Éric Drouet et Priscillia Ludosky « seront potentiellement accompagnés dans le bureau du Premier ministre car nous invitons l’ensemble des gilets jaunes à se réunir et à désigner des représentants régionaux et des référents départementaux. L’objectif des représentants régionaux sera potentiellement d’accompagner Eric Drouet et Priscillia Ludosky lors d’une prochaine rencontre », explique Jason Herbert. Ce mercredi, Édouard Philippe a en effet laissé entendre qu’il pourrait recevoir des représentants des gilets jaunes lors d’une série de consultations lancée dès jeudi 29.

Cette restructuration, qui intervient deux jours après la constitution de la première délégation, apparaît comme une conséquence de la réunion avec le ministre. « La mission de la délégation était de nouer un premier contact avec le gouvernement, elle a été menée à bien », explique Jason Herbert.

Des gilets jaunes mitigés face aux réponses du gouvernement

La réunion entre Éric Drouet, Priscillia Ludosky et François de Rugy mardi 27 a été la première rencontre des gilets jaunes avec un membre du gouvernement. Elle est intervenue après le discours d’Emmanuel Macron, discours qui n’a d’ailleurs pas vraiment satisfait les manifestants.

L’adaptation des taxes en fonction du prix du carburant évoquée par le président et censée répondre au premier point de crispation des gilets jaunes, a été reçue de façon mitigée. « Le dispositif annoncé par Emmanuel Macron avec une taxe qui s’adapterait et des réunions sur le réajustement de la taxe, ça n’est pas vraiment satisfaisant. Il faudra attendre trois mois à chaque fois et compter sur une décision politique alors qu’énormément de citoyens n’ont plus confiance en la politique », souligne Jason Herbert.

Eric Drouet et Priscillia Ludosky, en sortant de la réunion avec le ministre, ont dressé un constat similaire: « Les Français n’ont pas du tout été convaincus » par les annonces d’Emmanuel Macron, a ainsi déclaré Eric Drouet. « On avait plus de souhaits que ça, on n’était pas que sur la transition écologique, on était sur un débat beaucoup plus grand », a souligné, appelant de fait à manifester à nouveau sur les Champs-Elysées samedi 1er décembre.





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/11/28/eric-drouet-et-priscillia-ludosky-sont-les-interlocuteurs-des-gilets-jaunes-face-au-gouvernement_a_23603415/

A lire aussi:

Voir Aussi

Le Pen et Macron feraient mieux qu’en 2017 si le 1er tour de la présidentielle avait lieu aujourd’hui

POLITIQUE – On prend les mêmes et on recommence. Selon un sondage Ifop publié par …