Accueil » Actualité » Gilets jaunes: l’Assemblée approuve les annonces de Philippe par 358 voix contre 194

Gilets jaunes: l’Assemblée approuve les annonces de Philippe par 358 voix contre 194

Gilets jaunes: l

POLITIQUE – L’Assemblée nationale a approuvé ce mercredi 5 décembre par 358 voix contre 194 les mesures annoncées par Édouard Philippe en réponse à la crise des gilets jaunes, à l’issue d’un débat de près de cinq heures dans l’hémicycle.

Le gouvernement avait souhaité ce scrutin, sans engager sa responsabilité, en vertu de l’article 50-1 de la Constitution. Lors de sa déclaration sur « la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d’achat », objet du vote, le Premier ministre a défendu mercredi notamment l’abandon dans le budget 2019 de la hausse de la taxe carbone et le gel des tarifs du gaz et de l’électricité cet hiver.

« La hausse de cette taxe (carbone) est désormais abandonnée dans le PLF 2019 (projet de loi de finances). Elle ne sera pas dans le PLF 2019 et toute solution devra être issue du débat », a affirmé Edouard Philippe, qui n’avait pas exclu dans l’après-midi que la hausse soit inscrite dans un budget rectificatif « au printemps », à l’issue des débats conduits en région.

Les députés LREM et MoDem se sont prononcés pour la déclaration du gouvernement, les autres groupes (LR, PS, LFI, PCF, Libertés et territoires) presque unanimement contre, de même que les élus RN. Il y a eu en outre quatre abstentions, dont Yves Daniel (LREM, issu des rangs socialistes) et deux apparentés MoDem élus de Guadeloupe.

Une majorité des UDI-Agir n’a pas pris part à ce vote qui « ne sert à rien », selon leur président Jean-Christophe Lagarde. « Il n’y a pas de vote de confiance, il n’y a pas de conséquence », a-t-il souligné devant la presse.

« On a fait le plein au sein de la majorité, c’est un vote sans appel », s’est félicité le patron des députés macronistes Gilles Le Gendre.

« Apaisement, débat, calme et détermination »

Pour leur part, les présidents des trois groupes de gauche doivent se retrouver jeudi matin pour travailler une éventuelle motion de censure commune, a-t-on appris de source parlementaire.

« La majorité de notre assemblée doit prendre ses responsabilités et porter, par la censure, la voix de la majorité populaire », plaident les communistes.

« Apaisement, débat, calme et détermination: c’est le sens de ce que j’ai voulu évoquer devant la représentation nationale », avait résumé le chef du gouvernement à l’issue des prises de parole des groupes politiques.

Il a remercié « ceux qui dans cet hémicycle appellent au calme, ceux qui à l’extérieur appellent au calme », avant la journée de mobilisation de samedi à haut risque.

« J’ai entendu le président Jean-Luc Mélenchon se réjouir d’une forme presque insurrectionnelle du débat. Je l’ai vu ne pas saluer l’engagement des forces de l’ordre. Je le déplore », a critiqué Edouard Philippe, alors que certains Insoumis n’ont pas applaudi ce passage de son discours.

« Vous proposerez probablement en 2022 (vos solutions) et à cette occasion le débat sera tranché démocratiquement », a dit le chef du gouvernement.





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/05/gilets-jaunes-lassemblee-approuve-les-annonces-de-philippe-par-358-voix-contre-194_a_23609802/

A lire aussi:

Voir Aussi

Gilets jaunes: suivez en direct les comparutions immédiates après les violences du 8 décembre

GILETS JAUNES – Au palais de justice de Paris, le dispositif exceptionnel de la semaine …