Accueil » Santé et Remise en forme » Grossesse : la pré-éclampsie multiplie par 3 le risque de démence vasculaire

Grossesse : la pré-éclampsie multiplie par 3 le risque de démence vasculaire

Grossesse : la pré-éclampsie multiplie par 3 le risque de démence vasculaire

La pré‐éclampsie est une pathologie de la grossesse qui se caractérise par une élévation de la pression artérielle et de la quantité de protéines présentes dans les urines. Elle se déclare au plus tôt au milieu du second trimestre et concerne environ 40 000 femmes chaque année en France.

La pré-éclampsie n’est pas une maladie anodine : il s’agit de la seconde cause de décès maternels en France (avec environ 20 morts par an) et est responsable d’un tiers des naissances prématurées. Les spécialistes estiment que 5 % des grossesses s’accompagnent de pré-éclampsie.

Si, selon l’Inserm, la plupart des patientes se rétablissent rapidement après une pré-éclampsie, une nouvelle étude conduite par le Statens Serum Institut (au Danemark) s’avère moins optimiste : selon les chercheurs danois, les femmes ayant vécu une pré-éclampsie auraient, en moyenne, 3 fois plus de risques de subir une démence vasculaire vers 60-65 ans.

Un lien découvert entre la pré-éclampsie et la démence vasculaire

Liées à une anomalie de la circulation sanguine (qui provoque un manque d’oxygénation de certaines zones du cerveau), la démence vasculaire conduit à une détérioration des capacités cognitives et de la mémoire : elle provoque des troubles de l’humeur, des difficultés d’attention et de concentration, des problèmes de repérage dans l’espace et dans le temps, des pertes de mémoire…

Pour établir ce lien, les chercheurs danois ont travaillé à partir de données médicales concernant 1,1 million de femmes au Danemark, ayant accouché au moins une fois entre 1978 et 2015. Verdict : les femmes ayant vécu une pré-éclampsie durant leur grossesse avaient environ 3 fois plus de risques de subir une démence vasculaire avant l’âge de 65 ans. En revanche, aucun lien entre la pré-éclampsie et la maladie d’Alzheimer n’a pu être établi.

« Nous espérons que ces travaux favoriseront un meilleur suivi post-partum pour les femmes ayant subi une grossesse avec pré-éclampsie » expliquent les scientifiques, dont les travaux ont été publiés dans le British Medical Journal.

À lire :

Pré-éclampsie : une nouvelle manière de la détecter

Grossesse : les probiotiques pour réduire les complications

Pré-éclampsie : l’aspirine pour réduire le risque





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/maman-et-enfant/grossesse/les-risques-pendant-la-grossesse/grossesse-la-pre-eclampsie-multiplie-par-3-le-risque-de-demence-vasculaire-628735

A lire aussi:

Voir Aussi

Grippe : un diagnostic fiable en 20 minutes, c'est possible

Tous les ans, le pic épidémique de la grippe impose engorge les services d’urgence. Au …