Accueil » Actualité » Il n’y a pas que sur le twerk que Martin Solveig a été malaisant

Il n’y a pas que sur le twerk que Martin Solveig a été malaisant

Il n

BALLON D’OR – Animer une soirée est un exercice difficile, et même les DJ peuvent ramer. Martin Solveig l’a prouvé à de multiples reprises pendant la cérémonie de remise du Ballon d’Or qui se déroulait hier, dans la soirée du 3 décembre. Et il n’y a pas qu’à travers le tollé mondial qu’il a créé en demandant à la footballeuse norvégienne Ada Hegerberg s’il elle savait twerker que le DJ français a créé le malaise.

Martin Solveig voulait « présenter les nominés » au Ballon d’Or « en musique ». Sous la forme d’un « blind test », le DJ français passait les morceaux supposés « préférés » des joueurs nominés et invitait l’assemblée à essayer de reconnaître quel son correspondait à quel joueur. Mais même si cette initiative partait d’une bonne intention, elle n’a pas vraiment eu l’effet escompté sur le public du Grand Palais où se déroulait la soirée à Paris.

« Est-ce qu’il s’est reconnu? » a demandé Martin Solveig après avoir lancé le premier morceau. Malheureusement, sa question résonne dans le vide. La chanson était pour Antoine Griezmann… qui n’a pas bougé d’un pouce. Une autre chanson pour Luka Modric? Sourires gênés de l’intéressé, mimant un « non » de la tête et ne sachant plus où se mettre… Bref, à mesure que les morceaux défilent, le parterre de personnalités dans la salle reste figé, et la mayonnaise ne prend pas.

Un moment de solitude si douloureux que David Ginola -qui jouait le rôle d’animateur principal- et Martin Solveig décident d’un commun accord de mettre un terme au blind test. Après un moment de flottement, l’ancien joueur de foot lance au DJ: « C’est bon il n’y en a pas d’autres? », ce à quoi ce dernier répond: « Oh il peut y en avoir d’autres si on a le temps, mais on a pas le temps. »

Une soirée de galère

Peut-être que la soirée ne se prêtait pas à ce jeu. Toujours est-il que Martin Solveig a eu d’autres moments gênants, comme quand Kylian Mbappé a admis de pas connaître le DJ. Le jeune attaquant parisien, venu chercher sur scène son trophée Kopa du meilleur jeune, a répondu un simple « Ben… non… » à David Ginola qui lui demandait s’il le connaissait.

Ou encore cette scène surréaliste où, enflammé, il demande à toute l’assemblée de lever les mains en l’air, sans succès:

Mais Martin Solveig n’a pas été le seul à vivre des moments de solitude, comme cette fois où David Ginola cherche un trophée manquant et tente tant bien que mal d’en rire en essayant de sauver les meubles: « La coupe? Elle est où? […] Il faut aller la chercher les garçons… Qui peut faire un sprint sans se blesser là? » Un énième moment de flottement qu’on imagine difficile à vivre en direct.

À voir également sur Le Huffpost:





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/04/il-ny-a-pas-que-sur-le-twerk-que-martin-solveig-a-ete-malaisant_a_23607881/

A lire aussi:

Voir Aussi

David Hallyday explique pourquoi il n’arrive pas encore à écouter « Mon pays c’est l’amour »

MÉDIAS Ce jeudi 13 décembre, David Hallyday a présenté son nouvel album intitulé « J’ai quelque …