Accueil » Santé et Remise en forme » Insolite : et si on s'inspirait des moustiques pour vaincre la peur des piqûres ?

Insolite : et si on s'inspirait des moustiques pour vaincre la peur des piqûres ?

Insolite : et si on s'inspirait des moustiques pour vaincre la peur des piqûres ?

Connaissez-vous la bélonéphobie ? Si le mot est assez peu utilisé dans la vie courante, un grand nombre de personnes sont pourtant concernées puisqu’il s’agit de la phobie des aiguilles. Vaccins, prises de sang, injections de médicaments… Pour les bélonéphobes (en grec, belone signifie « aiguille »), ce sont des calvaires qui peuvent parfois occasionner des malaises, voire des crises de panique.

Pour mettre un terme à la bélonéphobie, des chercheurs de la Ohio State University (aux États-Unis) ont décidé de s’intéresser… aux moustiques. « Le moustique est capable de planter son « aiguille » dans notre peau et de se nourrir de notre sang sans même que l’on ne s’en rende compte » relève le Pr. Bharat Bhushan, principal auteur de ces travaux (insolites) publiés dans le Journal of the Mechanical Behavior of Biomedical Materials. « Nous avons donc décidé de nous inspirer du moustique pour élaborer une micro-aiguille qui percera la peau sans occasionner de douleur. »

Les chercheurs américains ont donc étudié de près la trompe du moustique, c’est-à-dire l’organe qui lui permet de se nourrir. Ils ont découvert plusieurs paramètres intéressants : la présence d’un agent chimique naturellement « anesthésiant », la présence d’une « vibration » tandis que le moustique perce la peau, une trompe composée de parties souples et rigides, et un organe globalement en forme de « scie ».

Un organe perfectionné qui perce la peau sans douleur

« La trompe du moustique est un organe perfectionné qui permet de percer la peau sans douleur, expliquent les chercheurs. Parce qu’elle est à la fois composée de parties souples et rigides, la trompe déforme très peu la peau en la pénétrant : cela fait donc moins mal qu’une aiguille médicale « classique » entièrement rigide. »

« La vibration est un élément-clé : pour introduire son aiguillon, le moustique exerce une force 3 fois moins importante que celle qui est nécessaire pour introduire une aiguille médicale. Enfin, la présence d’un agent chimique anesthésiant (qui est produit dans la salive de l’insecte) rend l’opération totalement indolore… et souvent imperceptible. » Des découvertes significatives qui pourraient améliorer le quotidien des bélonéphobes !

À lire aussi :

Soulager les piqûres : les huiles essentielles qui marchent

L’étrange " bosse " qui se déplaçait sur son visage s’est avérée être un ver parasite

Un lecteur de glycémie sans piqûre bientôt remboursé par la Sécurité Sociale





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/medecine-du-futur/insolite-et-si-on-s-inspirait-des-moustiques-pour-vaincre-la-peur-des-piqures-626687

A lire aussi:

Voir Aussi

L'Hongyacha, un thé sans théine, a été découvert en Chine

Le thé présente de nombreux bienfaits pour l’organisme. Il diminuerait les risques de maladie cardiovasculaire, …