Accueil » Santé et Remise en forme » Le régime sans gluten parfait… n'existe pas

Le régime sans gluten parfait… n'existe pas

Le régime sans gluten parfait... n'existe pas

L’intolérance au gluten (que l’on appelle aussi « maladie cœliaque ») est une maladie digestive qui provoque une destruction des villosités de l’intestin grêle, perturbant ainsi l’absorption des nutriments et notamment du fer et du calcium. Seul traitement actuellement connu : la mise en place d’un régime sans gluten strict (RGS) à vie.

L’Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG) estime qu’en France, 500 000 personnes seraient touchées par cette maladie – mais seulement 10 % à 20 % des cas seraient aujourd’hui diagnostiqués. La maladie cœliaque concernerait 1 % de la population mondiale, surtout aux États-Unis et en Europe où 1 personne sur 100 pourrait développer la maladie au cours de sa vie.

Une consommation de gluten involontaire malgré un régime strict

Mauvaise nouvelle pour tous les intolérants au gluten : selon une récente étude réalisée par des chercheurs américains et espagnols, le régime sans gluten « parfait »… n’existe pas.

En effet, en analysant des échantillons d’urine et de selles de personnes souffrant de maladie cœliaque et astreintes à un régime alimentaire strictement sans gluten, les scientifiques ont découvert que celles-ci consommaient quand même entre 150 milligrammes et 400 milligrammes de gluten par jour.

D’où vient ce gluten ? Les chercheurs (qui ont publié leurs travaux dans le American Journal of Clinical Nutrition) n’ont pas la réponse à cette question. Toutefois, cette ingestion involontaire renforce probablement les symptômes de la maladie cœliaque.

Source

À lire aussi :

Le régime sans gluten n’est pas totalement sain

Attention au régime sans gluten !

Maladie cœliaque : un vaccin contre la prise accidentelle de gluten





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/regimes-alimentaires/regime-sans-gluten/le-regime-sans-gluten-parfait-n-existe-pas-625399

A lire aussi:

Voir Aussi

Plus de fruits mais moins de légumes consommés par les ménages – Santé

Le prix moyen d’un kilo de légumes est passé de 2,44 euros en 2016 à …