Accueil » Santé et Remise en forme » L'Hongyacha, un thé sans théine, a été découvert en Chine

L'Hongyacha, un thé sans théine, a été découvert en Chine

L'Hongyacha, un thé sans théine, a été découvert en Chine

Le thé présente de nombreux bienfaits pour l’organisme. Il diminuerait les risques de maladie cardiovasculaire, améliorerait la densité osseuse, aiderait à lutter contre l’apparition des caries, lutterait contre le stockage des graisses… Consommer deux tasses de thé vert par jour retarderait même la détérioration des fonctions cognitives et limiterait le risque de développer les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Mais cette boisson, réputée pour ses vertus relaxantes, contient tout de même de la théine, la même molécule excitante que la caféine présente dans le café. À trop forte dose, celle-ci peut rendre nerveuses les personnes sensibles au stress ou ayant une disposition à l’anxiété. Des conséquences bien lointaines de la réputation « zen » du thé. Mais le Dr Liang Chen et ses collègues de l’Académie chinoise des sciences agricoles (CAAS) viennent de faire une découverte étonnante : dans des montagnes du sud de la Chine, ils ont trouvé une espèce de thé rare qui ne contiendrait naturellement pas de théine.

Ni caféine ni cis-catéchine comme dans les autres thés

Les feuilles de thé contiennent 1 % à 6 % de théine. Dans une tasse, la quantité d’excitant est moindre que pour le café. Mais certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres. Si la molécule est stimulante, elle peut aussi irriter, perturber le sommeil, rendre nerveux et causer des dommages gastro-intestinaux. Il est ainsi conseillé de ne pas dépasser 600 mg par jour. Les plus touchés devront même réduire leur consommation à moins de 100 mg de caféine / théine par jour.

Mais avec ce nouveau thé, aucune de restriction. Il provient d’un théier sauvage, appelé Hongyacha, qui pousse entre 700 et 1000 mètres dans la province de Fyjian. À l’aide de la chromatographie, les chercheurs ont analysé sa composition chimique et n’y ont détecté ni caféine ni cis-catéchine, les deux molécules dominantes dans les variétés habituelles. En revanche, l’Hongyacha contiendrait principalement de la théobromine, de la gallocatéchine et de la gallocatéchine gallate, plusieurs composés potentiellement bénéfiques pour la santé. En creusant plus profondément, l’équipe a découvert que le théier présentait en fait une mutation dans le gène codant la synthétisation de la caféine.

Très rare, ce thé Hongyacha était déjà connu des populations locales. « Les habitants pensent que le boire peut réduire la chaleur interne, soigner les rhumes, guérir les douleurs d’estomac, explique le Dr Liang Chen, relayé par le site Sci-News. Cependant, étant donné sa production étroite et rare, il nous manque des informations détaillées. » Il estime néanmoins que cette boisson sans caféine « pourrait devenir une boisson populaire en raison de sa composition distincte et de ses bienfaits uniques pour la santé ».

L’étude du Dr Liang Chen a été publiée le mois dernier dans le Journal de la chimie agricole et alimentaire.

À lire aussi  :

  • Thé vert : il ne faudrait pas le consommer en excès
  • Zoom sur le thé matcha
  • Pourquoi le café vous empêche de dormir





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/the/l-hongyacha-un-the-sans-theine-a-ete-decouvert-en-chine-629215

A lire aussi:

Voir Aussi

Le risque d'une attaque cardiaque plus élevé lors du réveillon de Noël

Le risque d’une attaque cardiaque est plus élevé lors du réveillon de Noël avec un …