Accueil » Santé et Remise en forme » Obésité infantile : les antécédents familiaux en cause

Obésité infantile : les antécédents familiaux en cause

Obésité infantile : les antécédents familiaux en cause

Les antécédents familiaux d’obésité et de tension artérielle élevée pourraient augmenter le risque majeur dans le développement de l’obésité sévère chez les jeunes enfants, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Front. Endocrinol.

Les chercheurs de l’université de Messine en Italie ont mené une étude avec 260 enfants obèses ou en surpoids âgés de 2 à 17 ans.

L’étude impliquait des mesures de taille et de poids, des échantillons de sang pour analyser la glycémie et les taux de lipides, ainsi que des informations sur l’histoire d’obésité et diverses maladies cardiovasculaires et métaboliques des parents, des frères et sœurs et même des grands-parents.

Les antécédents familiaux, facteurs de risque d’obésité

En accord avec les études précédentes, les chercheurs ont montré que les antécédents familiaux d’obésité augmentaient le risque d’obésité infantile.

Si les parents, les frères et sœurs et les grands-parents souffraient de maladies cardiovasculaires et métaboliques, cela augmentait la probabilité et la gravité de l’obésité chez les enfants. Les chercheurs ont également constaté que les enfants de moins de 8 ans étaient les plus gravement touchés.

"Notre recherche suggère un lien entre l’obésité infantile et les antécédents familiaux d’obésité et de maladies cardiovasculaires et métaboliques, notamment l’hypertension, les taux élevés de lipides sanguins, le diabète de type 2 et les maladies coronariennes", explique le Dr Domenico Corica à l’Université de Messine, en Italie.

"Nous montrons également que le problème de l’obésité infantile n’est pas simplement lié à une augmentation du nombre de diagnostics, mais aussi à la gravité de l’obésité chez les jeunes enfants. Si cette obésité persiste au fil du temps, ces enfants présentent un risque accru de développer une maladie cardiovasculaire. et les complications métaboliques chez les jeunes adultes. Nous avons remarqué chez la plupart des enfants en obésité sévère, même chez les très jeunes, une résistance à l’insuline. C’est une découverte très importante qui montre la nécessité d’un programme d’intervention précoce de la part des médecins, des écoles et des institutions concernées, avant tout de façon à modifier le mode de vie des enfants obèses et de leurs familles (habitudes alimentaires, activité physique, temps passé devant les écrans)".

A lire aussi :

Obésité : les enfants sous-estiment leur corpulence

La vitamine D pendant la grossesse contre l’obésité des enfants

Obésité infantile : les mères en surpoids sous-estiment la corpulence de leur enfant





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/obesite-surpoids/obesite-infantile-les-antecedents-familiaux-en-cause-625787

A lire aussi:

Voir Aussi

Attention aux courges amères, elles vous feront perdre vos cheveux – Santé

Le quotidien Le Parisien a relayé vendredi le témoignage d’une jeune femme qui est le …