Accueil » Santé et Remise en forme » Sécheresse vaginale : une femme ménopausée sur 2 concernée

Sécheresse vaginale : une femme ménopausée sur 2 concernée

Sécheresse vaginale : une femme ménopausée sur 2 concernée

Le déficit de sécrétions vaginales ou sécheresse vaginale concerne de nombreuses femmes. Une enquête ifop pour la marque de gel vaginal Replens révèle que près d’une femme ménopausée sur deux est touchée. Parmi elles, 17% d’entre elles ne savent pas de quoi elles souffrent.

La sécheresse vaginale se caractérise par une insuffisance d’humidification de la paroi vaginale. "L’équilibre humidification/lubrification n’est plus assuré et la muqueuse perd alors de sa souplesse et de son épaisseur", rappelle Replens dans un communiqué. A la ménopause, la sécheresse vaginale est un problème fréquent en raison des modifications hormonales. L’inconfort que ce manque d’hydratation génère avec ses différents symptômes (sensations de brûlure, Irritations et démangeaisons, douleurs lors des rapports sexuels) peut affecter la vie sexuelle des femmes concernées. La sécheresse intime peut s’accompagner d’une peur d’avoir mal et d’une baisse de la libido.

Un trouble fréquent mais tabou

Malgré l’impact de la sécheresse vaginale, l’enquête Ifop montre que peu de femmes traitent les symptômes. 58 % des femmes ne le font pas. La méconnaissance et les idées fausses expliquent en partie ce phénomène. Près d’une femme sur 4 pense qu’il n’y a pas de produits qui traitent la sécheresse vaginale. Pour 58 % des femmes atteintes de ce problème intime le seul traitement qui existe est le lubrifiant. Elles méconnaissent l’hydratant vaginal et les autres solutions (probiotiques, acide hyaluronique, laser).

Bien que fréquent, la sécheresse vaginale demeure un sujet tabou pour les femmes. "37% des femmes ménopausées ou péri-ménopausées ayant souffert ou souffrant actuellement de sécheresse vaginale ont du mal à aborder le sujet avec leur partenaire", selon le sondage. Pourtant en parler peut être un moyen de se sentir rassurée, d’affronter le problème à deux et de dissiper les éventuelles tensions ou malentendus dans le couple.

En cas de symptômes et de douleurs lors des rapports sexuels, une consultation chez un gynécologue ou un médecin généraliste est recommandée. Celui-ci saura proposer un traitement adapté.

Lire aussi

Rajeunissement du vagin : la tendance qui inquiète les autorités

Comment prendre soin de sa flore vaginale

Ménopause : les huiles essentielles indispensables





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/couple-et-sexualite/sexualite/troubles-sexuels-chez-la-femme/secheresse-vaginale-une-femme-menopausee-sur-2-concernee-629124

A lire aussi:

Voir Aussi

Feux d'artifices, attention danger

Les fêtes de fin d’année approchent et, avec elles, leur lot de traditions. Si la …