Accueil » Sports » Sport – 2017 en sport, c’était à peu près ça (8/12)

Sport – 2017 en sport, c’était à peu près ça (8/12)

20 minutes - 2017 en sport, c

Les bêtisiers, c’est surfait, il y en a bientôt toute l’année sur vos différentes antennes de télévision. Les rétrospectives habituelles vous seront proposées par les agences de presse conventionnelles et par les chaînes TV qui feront ça bien mieux que nous. Chez «20 minutes», on a décidé de vous faire revivre l’actualité de 2017 à notre sauce. C’est parti pour le mois d’août.

– Des Mondiaux en demi-teinte

Pour une fois, la Suisse est arrivée aux Championnats du monde d’athlétisme avec de grosses ambitions. Qu’il paraît loin le temps où un Helvète se contentait d’une qualification pour les demi-finales en mettant un quart d’heure à son propre record de Suisse du 400 mètres, tout en restant à dix bonnes secondes d’une place parmi les huit meilleurs… Le soucis, c’est que tout ne s’est pas passé comme on l’avait prévu et que les athlètes de Swiss Athletics ont dû se contenter de deux cinquièmes places en relais et du huitième rang de Kariem Hussien sur 400 mètres haies. Ah, et sinon, Justin Gatlin a battu Christian Coleman et Usain Bolt sur 100 mètres. Mais on devra sans doute attendre encore quelques années avant d’avoir les résultats définitifs de cette course.

– Ca rigole pour «Tom-Tom»

Ultra-régulier en 2017, Thomas Lüthi a longtemps espéré jouer le titre mondial. Encore plus lorsque le 6 août, il remportait le Grand Prix de République tchèque des Moto2 sur le circuit de Brno et que son principal rival ne terminait que huitième. Le Bernois évoluera la saison prochaine dans la catégorie reine des MotoGP et se serait bien vu rafler une seconde couronne planétaire, avant de rejoindre l’élite, mais c’était sans compter sur l’extraordinaire italien Franco Morbidelli, qui ne lui a laissé aucune chance. «Tom-Tom» signera son deuxième succès de l’exercice quelques semaines plus tard à St-Marin, mais devra se contenter de la seconde place du général, à la bagatelle de 75 points de Morbidelli. Retour sur sa victoire tchèque en images.

– La Papouasie sur le toit du monde

Dix-huit équipes au départ, un ballon, un terrain ovale, des poteaux bizarres et c’est la Papouasie Nouvelle-Guinée qui gagne à la fin! En six éditions de l’International Cup de football australien, les Papousiens se sont imposés à trois reprises. Seules l’Irlande (deux fois) et la Nouvelle-Zélande (une fois) ont réussi à contester leur domination dans le passé. En août dernier, les Néo-Zélandais avaient été les plus forts en phase de poules, mais ont été battus dans le match pour l’or sur le score que je ne comprends pas de 4.5 (29) à 4.4 (28). On vous propose le match final en intégralité. Un bien beau moment de sport.

– Les All-Blacks aussi chez les filles

Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, personne ne résiste à la Nouvelle-Zélande dès qu’il s’agit de rugby. L’Angleterre, dans les deux sexes, tente de rivaliser, mais ce ne sera pas pour cette fois. La Coupe du monde des dames, disputée en Grande-Bretagne et en Irlande, a été remportée au mois d’août par les All-Blacks, au terme d’une finale dantesque contre les Anglaises. Les Néo-Zélandaises se sont imposées 41-32. En poule, elles avaient battu Hong-Kong… 121-0. La France a terminé sur la troisième marche du podium, après avoir vaincu les Américaines sur le score de 31-23.

– Un mercato fou fou fou

Ca y est, vous pourrez le dire à vos petits-enfants, c’est lors de l’été 2017 que le football mondial est définitivement parti en vrille. Les clubs chinois commençaient à peine à rentrer dans le rang après avoir fait n’importe quoi avec des joueurs comme Hulk et Lavezzi. Manchester United avait battu une année avant le record du monde du plus gros transfert en s’offrant Paul Pogba pour 105 millions d’euros. La suite est encore plus hallucinante. Au terme d’un feuilleton et d’un faux suspense à couper avec le dos de la cuillère, Neymar a quitté le FC Barcelone pour le PSG contre un chèque de 222 millions. Comme si ça ne suffisait pas, les Parisiens-Qataris, vexés par le «remontada» de la saison précédente, vont ensuite s’offrir Kylian Mbappé (18 ans, une soixantaine de matches en pro) en prêt avec option d’achat obligatoire de 135 millions + 45 de bonus. Ensuite, Ousmane Dembélé est parti au Barça pour 105 millions et 42 de bonus. Ousmane. Dembélé.

Les épisodes précédents: pour janvier, cliquez ici, pour février, c’est par là, mars, ici et avril, en mettant votre souris . Pour mai, prière de cliquer et pour juin ici, tandis que pour juillet, c’est ici.





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/autres/story/29539853

A lire aussi:

Voir Aussi

Ronaldinho, pour la beauté du geste

Ronaldinho contrôle le ballon à la hauteur de la ligne médiane puis se projette vers …