Accueil » Sports » Sport – A Lille, la terre fait débat et des bosses

Sport – A Lille, la terre fait débat et des bosses

20 minutes - A Lille, la terre fait débat et des bosses

Si la France aime tant la Coupe Davis, c’est sans doute qu’elle l’honore comme aucune autre nation. Jugez plutôt: dès cet après-midi, elle va disputer sa 5e finale à domicile sur terre battue. Son bilan sur cette surface? Quatre défaites. Et pour anesthésier l’assurance croate – Cilic (7e), Coric (12e) et Pavic (4e en double) –, le tenant du titre a choisi de monter, en 82 heures, un court en terre qui présente… une vilaine bosse.

«Elle fait une dizaine de centimètres et elle est située sur la ligne d’un des carrés de service», glisse Eric Salliot de RMC, présent mercredi à 9 h lorsque les Tricolores ont découvert le défaut. «On l’a repérée en descendant les escaliers. Mais comme elle est sous la ligne, on ne peut rien faire.» Les acteurs de cette finale devront donc s’adapter, comme tous ceux qui ont servi l’épreuve depuis 107 ans. Un bel hommage, pour une dernière sous ce format.

Reste à savoir si le court du stade Pierre-Mauroy tiendra. «C’est l’une des meilleures terres indoor sur lesquelles j’ai joué», a positivé Cilic. «Ce délai de trois jours pour livrer le court me laisse dubitatif, tempère Philippe Beltrami de l’entreprise Jacquet, qui a monté plusieurs courts en terre battue à Palexpo. S’ils ont tenté de réduire le délai de séchage, le risque de déstructurer la chape calcaire est grand.»

Afin d’éviter cette catastrophe et de tasser la terre, des juniors de la région s’entraînent depuis deux nuits dans le stade vide (22 h – 4 h). Mais s’ils y parviennent, rien ne dit que la France brisera la malédiction de ses finales sur terre battue.





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/tennis/story/12439807

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Rooney fête Noël à la Maison Blanche

Né avec une cuillère d’argent dans la bouche, Barron Trump (12 ans) a de la …