Accueil » Sports » Sport – Brunner coule son ex club et relance Bienne

Sport – Brunner coule son ex club et relance Bienne

20 minutes - Brunner coule son ex club et relance Bienne

Le HC Bienne a enfin renoué avec la victoire après quatre défaites de rang. Les Seelandais se sont imposés 3-4 à Lugano. L’homme du match? Damien Brunner, auteur d’un superbe coup du chapeau, a coulé son ancienne équipe et surtout permis au HC Bienne de se remettre enfin sur les rails du succès.

Mené 2-0 après vingt minutes de jeu suite à des réussites de Bürgler (13e) et Haapala (19e), à chaque fois après avoir perdu l’engagement en zone défensive, le HC Bienne semblait complètement désorienté sur la patinoire du HC Lugano.

Au lieu de profiter de leur élan et des doutes seelandais, les Luganais ont concédé deux pénalités évitables qui leur ont non seulement coûté très cher mais ont surtout réanimé les hommes de l’entraîneur Antti Törmänen. Michael Hügli (26e, 2-1) puis Damien Brunner (39e, 2-2) ont permis au HC Bienne d’égaliser en supériorité numérique.

Omniprésent sur son ancien lieu de travail, Brunner a même donné l’avantage aux Biennois en surprenant le gardien Elvis Merzlikins à 20 secondes de la deuxième pause (40e, 2-3). L’intenable Brunner, encore lui, seul face à Merzlikins, n’a laissé aucune chance au gardien letton et permis au HC Bienne de se mettre à l’abri (59e, 2-4).


Brunner coule son ex club et relance Bienne

Brunner inscrit le 4-2 pour Bienne.

Le but du 3-4 inscrit par Fazzini à 11 secondes de la sirène reste anecdotique. Cette victoire à trois points offre aux Biennois un peu de répit et un bon bol d’oxygène avant de recevoir les ZSC Lions samedi soir. Cyrill Pasche, Lugano

Lugano – Bienne 3-4 (2-0 0-3 1-1)

Cornèr Arena. 6031 spectateurs. Arbitres: MM. Wiegand, Oggier, Castelli et Wüst.

Buts:13e Bürgler (Lapierre) 1-0, 19e Haapala (Chorney) 2-0, 26e Hügli (Brunner/ 5 c 4) 2-1, 39e Brunner (Rajala/ 5 c 4) 2-2, 40e (39’40) Brunner (Pedretti) 2-3, 59e Brunner 2-4, 60e (59’49) Fazzini (6 c 5) 3-4.

Lugano:Merzlikins; Chiesa, Chorney; Ulmer, Wellinger; Loeffel, Riva; Ronchetti, Jecker; Walker, Lajunen, Jörg; Fazzini, Lapierre, Morini; Haapala, Sannitz, Hofmann; Bürgler, Romanenghi, Reuille. Entraîneur: Ireland.

Bienne:Hiller; Egli, Salmela; Kreis, Sataric; Moser, Maurer; Brunner, Fuchs, Earl; Riat, Diem, Rajala; Schmutz, Tschantré, Hügli; Pedretti, Tanner, Künzle; Neuenschwander. Entraîneur: Törmänen.

Notes:Lugano sans Bertaggia, Cunti, Sartori (blessés), Vauclair (malade) ni Klasen (surnuméraire). Bienne sans Dufner, Fey, Forster, Lüthi ni Pouliot (blessés). Temps mort demandé par Lugano (60e). Lugano sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’32 à 59’49).

Pénalités:5 x 2′ + 1 x 10′ (Sannitz) contre Lugano, 4 x 2′ contre Bienne.


Genève-Servette enfonce Davos

Le public davosien a rendu hommage à Del Curto, pas l’équipe…

Genève Servette n’est pas tombé dans le piège grison. Il est reparti de Davos avec les trois points et poursuit son redressement. Le changement de coach n’y a rien changé, le Rekordmeister est bien mal en point. Dans l’histoire, les Aigles resteront donc comme les premiers vainqueurs (2-4) de l’après Del Curto.

On peut tourner 22 ans d’histoire avec une banderole. Merci Arno pour ces 22 années magiques». A Davos, le public s’est résolu à ouvrir un nouveau livre depuis que le mage Del Curto a pris fait son sac (à malice). Un portrait géant déployé par le kop, une phrase, et c’est à peu près tout. On aurait pu s’attendre à une ambiance plus électrique pour ce tournant «historique». Mais les fans grisons ne sont pas réputés pour leur virulence. Eux qui n’ont pour la plupart connu que le technicien de Saint-Moritz vont devoir apprendre à faire sans ce entraîneur haut en couleurs.

Les joueurs qui n’ont pas tous tiré à la même corde depuis le début de championnat ont donc laissé filer une première occasion de démontrer que le noeud du problème était bien ce coach qui s’en est allé dans une dernière pirouette, prenant tout le monde de court, lundi. Force est de constater que pour Michel Riesen, désigné pompier de service, la mission sera délicate tant ce HC Davos est clairement limité en qualité.

Contre un demi GE-Servette, les Grisons n’ont pas été transcendés par le changement de coach. Une fois encore le fameux choc psychologique souvent évoqué en ces circonstances est demeuré une vue de l’esprit. Il faudra du temps pour que le HCD retrouve des couleurs.

Entre une équipe qui pouvait peu, et une autre qui ne pouvait pas plus au vu de son effectif décimé, le spectacle n’a pas atteint des sommets dans les montagnes grisonnes. Après trente minutes insipides, tout s’est accéléré avec deux buts davosiens nés essentiellement de la passivité et de la lenteur de la défense genevoise. Menés de deux longueurs, les Aigles ont immédiatement réagi en inscrivant deux buts – de Simek et Kast – qui doivent beaucoup à la fébrilité du gardien suédois du HCD..

Un coup d’accélérateur en début de troisième période, et un nouveau mauvais rebond accordé par Anders Lindbäck, a permis à Genève-Servette d’enfoncer le clou grâce à l’opportunisme de Daniel Rubin.

Avec ce 4e succès de rang, (le deuxième à l’extérieur de la saison), les Aigles poursuivent leur redressement. Et la première bonne prestation du défenseur suédois Eric Martinsson ajoute encore au bon bilan des Aigles, Avec la venue du cancre Rapperswil, samedi soir aux Vernets, l’occasion de continuer sur le bon chemin ne doit pas être galvaudée. Même avec une demi équipe. Grégoire Surdez, Davos

Davos – GE-Servette 2-4 (0-0 2-2 0-2)

Vaillant Arena. 3973 spectateurs. Arbitres: MM Salonen et Koch; Gnemmi/Wolf.

Buts:29e M. Wieser 1-0. 31e Nygren (Du Bois) 2-0. 33e Simek (Romy) 2-1. 35e Kast (Martinsson) 2-2. 45e Rubin (Vukovic, Richard) 2-3. 60e (59’59 ») Wick (Richard) 2-4.

Davos:Lindbäck; Barandun, Nygren; Payr, Du Bois; Heldner, Kparghai; Buchli, Jüng; M. Wieser, Lindgren, Ambühl; Rödin, Bader, Pestoni; Frehner, Egli, D. Wieser; Kessler, Aechlimann, Meyer.Entraîneur: Riesen.

GE-Servette: Mayer; Jacquemet, Martinsson; Antonietti, Mercier; Vukovic, Kast; Bezina; Rubin, Richard, Winnik; Wick, Rod, Douay; Simek, Romy, Bozon; Fritsche, Berthon, Kyparissis; Maillard. Entraîneur: McSorley.

Notes:Davos sans Sandell, Corvi, Stoop (blessés), Hischier ni Paschoud (malades). GE-Servette sans Tömmernes, Bouma, Wingels, Skille, Fransson, Völlmin, Almond (blessés) ni Petschenig (Chaux-de-Fonds). 32e tir sur le poteau de Richard.

Pénalités: 1 x 2′ contre les deux équipes.

Hockey

(Sport-Center)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/hockey/story/25233053

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Le message de Ronaldo à Messi: «Viens en Italie»

Il se sont tiré la bourre pendant quasi une décennie. De 2009 à 2018, Cristiano …