Accueil » Sports » Sport – Chris McSorley: «Le score m’importe assez peu»

Sport – Chris McSorley: «Le score m’importe assez peu»

20 minutes - Chris McSorley: «Le score m

Une assiette de pâtes au poulet à la main, Chris McSorley n’avait visiblement pas envie de s’éterniser dans la patinoire de Malley 2.0. Il faut dire que le bus de l’équipe était prêt et qu’il était sur le point de partir en direction de Zurich afin de préparer le match du lendemain. Le technicien ontarien s’est tout de même arrêté quelques instants pour disséquer la deuxième défaite de la semaine de ses ouailles. La troisième de suite avant un duel toujours compliqué au Hallenstadion.

Chris McSorley, êtes-vous un entraîneur inquiet en ce moment?

Non, je ne suis pas inquiet. Je remarque que mon équipe n’a pas les ressources pour faire face à un coup dur. Nous n’avons pas la profondeur nécessaire, actuellement, pour pouvoir revenir au score après avoir été menés aussi rapidement. Mais je ne suis pas trop en colère non plus. Lorsque nous étions menés 4-0, j’ai l’impression que nous n’avons pas fait que des mauvaises choses. L’effort était là, malgré ce que peut bien dire le score.

Tout de même 7-1, c’est un score lourd.

Le score m’importe finalement assez peu. Aujourd’hui, la réalité est la suivante: nous avons besoin de tout le monde à son meilleur niveau pour avoir une chance de gagner. Ce soir, ce n’était pas le cas.

Cette phrase est-elle dirigée à Tanner Richard à qui vous avez parlé longuement durant le temps-mort?

Notamment, mais pas seulement. Genève a besoin que ses meilleurs joueurs sur le papier le soient également sur la glace. Avez-vous l’impression que c’était le ça ce soir? Moi pas. Tanner Richard est un de nos meilleurs joueurs sur le papier et il ne l’était pas sur la glace. Mais il n’est de loin pas seul.

Ce match n’est guère rassurant avant de vous rendre à Zurich.

Nous avions un objectif pour cette semaine avec trois matches à l’extérieur. Même s’il ne sera pas atteint, nous devons essayer de faire des points là-bas et limiter la casse malgré notre contingent diminué. Après la pause de l’équipe nationale, nous allons bénéficier de plusieurs retours importants et je suis persuadé que le visage de l’équipe sera tout autre que celui de ces dernières rencontres. Il faut encore serrer les dents durant 60 minutes à Zurich et essayer de ramener quelque chose de là-bas.

Aurez-vous de nouveaux joueurs à disposition? Notamment Tömmernes?

Il y aura probablement quelques ajustements qui seront possibles mais il m’est pour l’heure impossible de vous dire lesquels.

Hockey

(nxp)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/hockey/story/25714890

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Jason Fuchs dévoile son larynx fracturé

Samedi, Jason Fuchs a vécu un drame lors du match de National League contre Fribourg-Gottéron …