Accueil » Sports » Sport – Corinne Suter est passée tout près de l’amputation

Sport – Corinne Suter est passée tout près de l’amputation

20 minutes - Corinne Suter est passée tout près de l

C’est une histoire de chaussure trop petite, rien de plus banal dans le monde du ski où le moindre millimètre en trop sous la semelle a des répercussions néfastes sur la bonne conduite du patin. Il faut même y voir une norme: un skieur qui a mal au pied, c’est aussi rare qu’un hockeyeur avec une dent en moins.

Nous sommes au mois de juin et l’équipe féminine de vitesse s’entraîne au col du Stelvio en Italie. Parmi les plus assidues, Corinne Suter se livre sans compter: sauts à répétition, impacts corsés, courbes tendues. Ses orteils frottent contre la pointe de sa chaussure, encore et encore. La Schwytzoise ne remarque rien; c’est uniquement lorsqu’elle rentre à l’hôtel qu’elle se rend compte que ses ongles sont noirs, signe de plusieurs hématomes. Rien d’alarmant, la routine même: Suter demande à la physio de lui percer les ongles avec une aiguille, pour évacuer la pression. La douleur diminue, le lendemain elle rechausse ses lattes comme si de rien n’était. Grossière erreur.

La blessure au pied droit s’enflamme, mais le week-end se profile. «Je me suis dit que je n’allais pas déranger le médecin maintenant, raconte la skieuse au Tages-Anzeiger. Je préférais laisser passer le week-end.» La douleur se fait aiguë, une ligne rouge sur la peau se dessine, qui remonte du pied jusqu’au genou. Inquiète, Suter prend une photo de son pied et l’envoie au toubib de l’équipe de Suisse. La réponse est cinglante: «File en urgence à l’hôpital». C’est un empoisonnement du sang. «Le médecin était en train de faire son check-in à l’aéroport, explique encore Suter. Si j’avais envoyé la photo quelques minutes plus tard, il aurait été dans l’avion pendant 9 heures.» Après l’atterrissage, il aurait peut-être été trop tard.

Lorsqu’elle arrive à l’hôpital, Corinne Suter ne sait encore rien de l’urgence de sa situation. Elle y passera quatre jours, gavée d’antibiotiques, pour finalement s’en tirer sans mal. Les médecins sont catégoriques: si elle avait laissé passer le week-end avant de consulter, son pied droit aurait sans doute dû être amputé.

Sixième aux JO de PyeongChang en descente, Corinne Suter est le grand espoir helvétique en vitesse. Même sur les pistes les plus dangereuse du cirque blanc cet hiver, à commencer par Lake Louise ce week-end, elle pourra se dire qu’elle a franchi le plus gros obstacle durant l’été.

Sports d’hiver

(nxp)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/lhiver/story/23616578

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Nico Hischier permet aux Devils de sauver un point

Seul Suisse engagé dans les matches de NHL qui se sont déroulés dans la nuit …