Accueil » Sports » Sport – «Erreur administrative»: Ramos blanchi par l’UEFA

Sport – «Erreur administrative»: Ramos blanchi par l’UEFA

20 minutes - «Erreur administrative»: Ramos blanchi par l

Après la victoire du Real Madrid en finale de la Ligue des champions 2017, Sergio Ramos a subi un contrôle antidopage. Son échantillon contenait des traces de dexaméthasone, un puissant glucocorticoïde, qui figure sur la liste des substances interdites en compétition par l’Agence mondiale antidopage (AMA). C’est ce que révèlent les documents issus des Football Leaks, obtenus par Der Spiegel analysés par Mediapart et ses partenaires de l’EIC, dont Tamedia est le partenaire suisse.

Sergio Ramos a finalement été blanchis par l’UEFA, malgré une erreur de déclaration de la part du médecin du Real Madrid. La veille de la finale, le capitaine des «Merengue» a reçu deux injections intra-articulaires de dexaméthasone (et non de bétaméthasone) dans son genou et son épaule gauche. Le docteur Aremberri a indiqué qu’il a inscrit la mauvaise substance sur le formulaire à cause de «l’excitation» et de l’ «euphorie» qui régnaient dans le vestiaire suite à la victoire

De son côté l’UEFA a jugé «très probable» que le joueur et le médecin ont commis «une erreur administrative». L’affaire a donc été classée sans engager de procédure disciplinaire.

Une douche non réglementaire

Le joueur espagnol est également impliqué dans une deuxième affaire, suite à un match de championnat en avril 2018 (victoire du Real 2-1 sur le terrain de Malaga). Il est allé prendre une douche avant un contrôle antidopage, en violation du règlement. Prendre une douche ou un bain avant un contrôle est strictement interdit par la législation espagnole, La raison: cela permet d’éviter qu’un athlète en profite pour uriner discrètement, ce qui fausse les résultats du contrôle.

Ronaldo mécontent

Les Football Leaks révèlent un troisième incident, concernant cette fois Cristiano Ronaldo. Le 1e février 2017, deux contrôleurs de l’UEFA se sont rendus à Madrid pour procéder à un contrôle inopiné, avant un entraînement du Real Madrid. Le Portugais s’est plaint d’être encore testé. Il a également exprimé son mécontentement lorsque le contrôleur a manqué sa première prise de sang.

Après que Ronaldo et l’international allemand Toni Kroos eurent donné leur sang, plusieurs membres de l’équipe médicale du club ont fait soudainement irruption dans la pièce, et se sont chargés d’effectuer les prélèvements sur les huit autres joueurs. Les inspecteurs ont donné leur feu vert titre exceptionnel en raison de l’atmosphère tendue qui prévalait dans la salle de contrôle.

L’affaire est restée sans conséquences pour le Real Madrid. Ni l’UEFA, ni le club, ni les joueurs concernés n’ont souhaité commenter ces incidents.

Football

(Sport-Center)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/football/story/22085681

A lire aussi:

Voir Aussi

Foot – Super League: Sion pousse pour empocher les trois points

Les hommes de Yakin se déplacent au Cornaredo avec l’objectif d’enchaîner un quatrième succès de …