Accueil » Sports » Sport – La conférence avant leur combat part en vrille

Sport – La conférence avant leur combat part en vrille

20 minutes - La conférence avant leur combat part en vrille

C’est une tradition qui ne date pas d’hier. Avant de se retrouver sur le ring, les combattants, dans certains arts martiaux, ont l’habitude de se provoquer verbalement en conférence de presse et lors de la pesée, histoire de faire grimper un peu la température et augmenter l’excitation pour la bataille attendue. Ça permet également d’écouler quelques billets de plus, pour autant que le spectateur se prenne au jeu.

La plupart du temps, ces provocations plutôt chiquées en restent aux attaques verbales. Il le vaut mieux, du reste, car le combat à suivre risque d’être annulé si les gladiateurs en viennent véritablement aux mains avant d’être lâchés dans l’arène. C’est ce qui a failli se produire mercredi avec Tyson Fury et Deontay Wilder. Le Britannique, ancien champion WBA, IBF, et WBO des poids lourds, qui revient cette année après avoir mis sa carrière entre parenthèses durant trois ans, sera opposé samedi à Los Angeles à l’Américain, champion WBC des lourds depuis 2015.

Fury finit torse nu

Ce dernier n’a pas hésité à lancer les hostilités lors du face à face. S’approchant à quelques centimètres du visage de Fury, il s’est mis à proférer des insultes en hurlant. Pendant ce temps, le Britannique de 30 ans a fait le clown, dodelinant de la tête et souriant pour signifier à son aîné de 3 ans qu’il ne le prenait pas au sérieux. Mais les deux adversaires ont fini par se toucher et le promoteur de Fury, Frank Warren, a tenté de les séparer. Ce qui a provoqué l’intervention d’un membre du clan Wilder. La conférence s’est terminée dans la confusion et les deux combattants ont dû être séparés, alors que les insultes continuaient à pleuvoir. Tyson Fury s’est même mis torse nu pour indiquer à Deontay Wilder qu’il était prêt à en découdre.

«C’était excitant, non?, s’est ensuite exclamé le boxeur anglais. Wilder sait qu’il ne peut pas me battre, il essayait de m’atteindre personnellement. Il avait l’air très nerveux avec ses cris. Il est secoué et il sait qu’il va se faire botter les fesses. Je vais révéler le clown qu’il est. Il sait qu’il va perdre. Il a besoin de sa famille pour s’en mêler. J’ai ma famille aussi, si quelqu’un veut se battre. Partons à la guerre, aucun problème!», s’est amusé Fury.

«Il voulait me faire amender et annuler le combat»

«Je pense que Wilder voulait que je lui mette un crochet du gauche, pour que le combat soit annulé. Il voulait me piéger pour qu’il puisse éviter le combat, mais je ne vais pas commettre cette erreur. Je ne vais pas perdre la boule. Il voulait que je prenne une grosse amende, mais je ne suis pas aussi stupide.» Le combat de samedi risque bien de faire encore quelques étincelles. Ce qui ne surprendra personne, dans la mesure où Wilder-Fury se traduit de l’anglais par «fureur plus sauvage»!

Deontay Wilder est invaincu dans sa carrière, avec 40 victoires, dont 39 avant la limite. Fury n’a jamais perdu non plus. Sur ses 27 victoires, 19 se sont terminées par K.-O.

Résultats/Classements

(duf)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/autres/story/25416198

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Rooney fête Noël à la Maison Blanche

Né avec une cuillère d’argent dans la bouche, Barron Trump (12 ans) a de la …