Accueil » Sports » Sport – «Prendre des risques pour finir 30e: pas la peine»

Sport – «Prendre des risques pour finir 30e: pas la peine»

20 minutes - «Prendre des risques pour finir 30e: pas la peine»

Jeudi, Erik Guay a brusquement annoncé qu’il stoppait sa carrière, au lendemain de la violente chute à l’entraînement de son compatriote Manuel Osborne Paradis. «C’est un jour doux-amer alors que je referme le chapitre de ce qui fut une partie importante de mon existence», a déclaré le Canadien, en marge de l’étape de Coupe du monde de Lake Louise où auront lieu samedi et dimanche les premières épreuves de vitesse de l’hiver.

Champion du monde de super-G lors des derniers Mondiaux de St-Moritz, le skieur de 37 ans, père de quatre enfants, avait annoncé que la saison 2018-19 serait sa dernière sur le circuit mondial, mais il a décidé de mettre un terme à sa carrière immédiatement après la chute lors du premier entraînement officiel mercredi d’Osborne Paradis, qui souffre d’une double fracture tibia péroné de la jambe gauche. Après une heure de réflexion le soir-même dans sa chambre d’hôtel, sa décision était prise.

«Quand ‘Manny’ a chuté et que l’hélicoptère est venu le chercher, ça m’a tétanisé pour entrer dans le portillon de départ, a-t-il confié au Journal de Montréal. Je n’avais plus envie. Je sais que c’est un sport à risque et ça ne me dérange pas de prendre les risques si c’est pour un podium ou la chance d’en faire un. Mais quand tu prends des risques pour finir 30e, dans mon esprit, ça ne vaut pas la peine», a reconnu Guay, qui a d’abord communiqué sa décision à sa femme, puis son frère Stefan, l’un des entraîneurs de l’équipe canadienne de vitesse.

Durant sa carrière, Guay a remporté cinq victoires en Coupe du monde, le globe de No 1 mondial du super-G en 2010 et deux titres mondiaux (descente en 2011 et super-G en 2017). Il a participé à trois Jeux olympiques, terminant 4e du super-G des JO 2006 de Turin et 5e de la descente et du super-G des JO 2010 de Vancouver. «C’est une belle journée. Je me sens libéré», a poursuivi celui qui n’avait pas pu participer aux JO 2018 de Pyeongchang à cause d’une blessure au dos.

Sports d’hiver

(jsa/afp)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/lhiver/story/21477744

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Odermatt fait sensation à Alta Badia

Dossard 27, le Suisse Marco Odermatt (21 ans) a créé la sensation en montant sur …