Accueil » Sports » Sport – Samuel Schmid: «Je n’ai pas peur de Poutine»

Sport – Samuel Schmid: «Je n’ai pas peur de Poutine»

20 minutes - Samuel Schmid: «Je n

Un Suisse a joué un rôle prépondérant dans la décision du Comité international olympique (CIO) d’exclure la Russie des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang. L’ancien conseiller fédéral Samuel Schmid dirigeait en effet la commission d’enquête sur le dopage russe, dont les conclusions ont été suivies par Thomas Bach, le président du CIO.

«Nous avons constaté que le dopage russe était une opération systématique en prévision des JO de Sotchi, avec une implication de milieux gouvernementaux très élevés», a expliqué le Bernois dans une interview au Blick. Mais il lui a été impossible de mettre directement en cause le maître du Kremlin, Vladimir Vladimirovitch Poutine.

Des Russes peu coopératifs

Tout au long de son enquête, Samuel Schmid ne s’est jamais senti menacé. «Je n’ai pas peur de Poutine mais nous n’étions pas des naïfs», a-t-il ajouté, précisant que des mesures de sécurité avaient été prises pour éviter les tentatives d’espionnage ou de piratage des travaux de la commission.

La collaboration avec les Russes a toutefois été «très difficile», puisqu’ils ne répondaient jamais aux lettres et aux invitations. La nouvelle célébrité du Bernois ne lui monte pas à la tête. Pas question d’un «comeback» sur la scène politique suisse. «Ma mission est remplie et je n’ai pas d’autres engagements. Mais je n’aurai sûrement pas le temps de m’ennuyer.»

(smk/nxp)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/lhiver/story/28914948

Voir Aussi

Jean-Philippe Rochat quitte la présidence du comité Sion 2026

Jean-Philippe Rochat n’est plus président du comité de candidature Sion 2026. L’avocat vaudois a démissionné …