Accueil » Sports » Sport – Une démonstration de force signée Alinghi

Sport – Une démonstration de force signée Alinghi

20 minutes - Une démonstration de force signée Alinghi

Alinghi continue de porter haut le drapeau rouge à croix blanche sur les eaux du globe. A l’occasion du 7e et dernier Acte des Extreme Sailing Series, circuit international disputé à bord de catamarans à foils de type GC32, l’équipe suisse a terminé plein gaz pour s’adjuger non seulement cette dernière étape mexicaine devant les Autrichiens de Red Bull Sailing et Oman Sail, mais également le classement général des Series devant les Omanis et les Danois de SAP.

Comme un symbole, Alinghi a franchi la ligne d’arrivée de la 12e et ultime manche de la saison surélevé sur ses foils. Le catamaran barré par Arnaud Psarofaghis a ainsi signé une véritable démonstration de force au terme de quatre jours de régate par vents légers et instables, durant lesquels les occasions de «voler» au-dessus de l’eau s’étaient faites plutôt rares. Alinghi a ainsi empoché sa troisième manche consécutive de la journée, après avoir terminé troisième de la première course du jour (la 10e au total sur le week-end). Dans des conditions souvent difficiles, le bateau suisse a montré qu’il était capable de remonter toute la flotte, même après un départ raté et une entame de manche à l’arrière.

Pénalité décisive dans la pénultième manche

L’un des moments décisifs du week-end est survenu à l’occasion de la 11e et pénultième manche de la saison, lorsque le bateau d’Oman Air a tenté de profiter d’une vitesse nettement supérieure pour brûler la politesse à Alinghi en lui faisant l’intérieur à la dernière bouée au vent. Mais la manœuvre a été jugée illicite par le jury de course, qui a contraint l’équipage omani à exécuter des manœuvres de pénalité. De quoi permettre à Psarofaghis et les siens de s’imposer de seulement une longueur sur la ligne d’arrivée.

«C’était compliqué avec du vent très changeant et peu de manches disputées, a admis le barreur genevois. Mais l’équipe a su rester calme et disputer chaque manche comme si c’était la dernière. Remporter l’événement ainsi que la saison a été la cerise sur le gâteau de l’année.»

Cette victoire constitue le 5e Acte remporté par Alinghi sur les 7 disputés cette saison. De nombreux rebondissements ont toutefois animé la régate tout au long de ces quatre journées passées sur le plan d’eau de Cabo San Lucas, sur la péninsule mexicaine de Basse-Californie. Le bateau suisse remporte au final les Series pour la quatrième fois, après des succès cueillis en 2008, 2014 et 2016.

«L’équipe a superbement navigué, a apprécié Pierre-Yves Jorand, le team manager. Elle a bien géré la pression et tiré profit du bateau. C’est beau de finir sur une triple victoire: la dernière manche, la dernière régate et le classement général. Nous avons une pensée pour Ernesto Bertarelli (ndlr: propriétaire et membre d’équipage), resté en Suisse, ainsi que pour Nils Frei (ndlr: remplacé par Bryan Mettraux), qui s’était blessé en cours de saison. Ça a été une saison intense, mais toute l’équipe a fait un boulot fantastique.»

Résultats/Classements





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/sports/autres/story/20179060

A lire aussi:

Voir Aussi

Sport – Zurich termine deuxième de son groupe d’Europa League

Le FC Zurich a rempli son objectif de départ, qui était de se qualifier pour …