Accueil » Technologie » Technologie – Les Coréens éliminés, l’Occident en force

Technologie – Les Coréens éliminés, l’Occident en force

20 minutes - Les Coréens éliminés, l

Il ne fait pas bon être favori des Worlds 2018 de «League of Legends» (LoL). Alors qu’ils paraissaient promis à s’affronter en demi-finale, les Chinois de RNG et les Coréens de KT Rolster ont été éliminés sans gloire en quarts du championnat du monde (2 victoires, 3 défaites).

Avec la non-participation des triples champions du monde SKT et l’élimination dès la phase de groupe des tenants du titre Gen.G, les fans coréens pensaient avoir vécu le pire. Mais rien ne leur aura été épargné vu qu’aucune équipe de la Péninsule ne reste en course au stade des demi-finales. Les formations coréennes avaient pourtant remporté les cinq derniers Worlds, dominant outrageusement la planète LoL.

Pressentis pour offrir une première couronne à leur pays, les Chinois de RNG se sont liquéfiés face aux Européens de G2, samedi. La complémentarité des solo-laners Perkz et Wunder, capables de brouiller les cartes lors des phases de draft en jouant les mêmes champions, a été l’une des clés de la qualification historique de G2 en demis.

A noter que la formation européenne disputait déjà ses premiers quarts des Worlds. Elle affrontera les Chinois d’IG, tombeurs de KT Rolster et seule équipe asiatique encore en mesure de faire barrage aux formations occidentales.

Dans l’autre partie du tableau, les Nord-Américains de Cloud9 ont enfin réussi à passer l’écueil des quarts dimanche, en écrasant des Coréens d’Afreeca Freeks totalement impuissants et dépassés (3-0). Parfois décriés en Amérique du Nord, le jungler Svenskeren et l’ADC Sneaky ont parfaitement tenu leur rang et se sont montrés impériaux.

Avec un toplaner Licorice toujours aussi solide, même lorsqu’il est mis sous pression et malgré son manque d’expérience internationale, Cloud9 aura une belle carte à jouer. Cette qualification en demi-finale est la première pour une équipe nord-américaine depuis sept ans.

Cloud9 affrontera en demis les Européens de Fnatic, seule équipe ayant terminé à la première place de son groupe et à s’être imposée en quarts. Même s’ils ont eu quelques sueurs froides face aux Chinois d’EDG et au redoutable ADC iBoy, les Européens ont assuré l’essentiel, emmenés par Caps et Rekkles, dominants dans la Faille de l’invocateur.

Fnatic, No 1 européen, fait désormais figure de favori face aux No 3 nord-américains (Cloud9), aux No 2 chinois (IG) et aux No 3 européens G2. Mais pas sûr que ce statut soit très enviable dans une compétition qui a déjà connu de multiples surprises et rebondissements.

(mey)





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/30662908

A lire aussi:

Voir Aussi

Technologie – Emoji Builder, le site pour créer ses propres émojis

Les utilisateurs de messagerie en ligne, fans d’émojis, qui estiment que les 1644 répertoriés par …