Accueil » Technologie » Technologie – «L’IA ne va pas remplacer l’humain, mais l’amplifier»

Technologie – «L’IA ne va pas remplacer l’humain, mais l’amplifier»

20 minutes - «L

Invité à la 1re édition de l’Empowerment Summit, à l’ECAL de Renens, jeudi, Yann LeCun, directeur scientifique de l’IA de Facebook, vise des machines capables d’apprendre par elles-mêmes.

Quel est le défi le plus important actuellement dans le domaine de la recherche en intelligence artificielle?

– C’est arriver à ce que les machines apprennent comme les animaux et les humains, par observation du monde, et de ce fait parviennent à une sorte de sens commun. C’est ce qu’on appelle l’apprentissage auto-supervisé. On ne sait pas combien de temps cela va prendre.

Que va amener l’IA?

– On aimerait donner aux gens des assistants virtuels intelligents, qui remplacent un assistant humain. Les assistants virtuels existants sont très stupides. Ils ne rendent service que dans des domaines très étroits, comme la météo, le trafic ou encore la musique. Mais aussi des machines capables d’apprendre de nouvelles compétences sans besoin de trop d’essais, d’erreurs. Avec la technologie actuelle, pour apprendre à conduire, un robot devrait s’entraîner des dizaines de milliers d’heures et causer des milliers d’accidents. Cela fonctionne pour les jeux vidéo, mais pas pour le monde réel.

L’humain est-il condamné à devenir un assisté, à perdre son travail?

– D’une certaine manière, la technologie a toujours été là pour amplifier notre force ou notre intelligence. Les applications d’IA ne vont pas remplacer l’humain, mais amplifier son intelligence.

Que dire des mises en garde contre les dangers de l’IA?

– Le scénario catastrophe du contrôle qui nous échappe n’est pas très réaliste. Ces voix alarmistes portent loin mais elles sont peu nombreuses et peu sont des chercheurs en IA.





Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/22098049

A lire aussi:

Voir Aussi

Technologie – L’éditeur de «Fortnite» va livrer bataille à Steam

Epic Games, studio derrière le jeu phénomène «Fortnite», qui a franchi le cap symbolique des …