mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » 4 étudiants sur 10 sont méfiants vis-à-vis des vaccins

4 étudiants sur 10 sont méfiants vis-à-vis des vaccins


Tandis que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de révéler que les cas de rougeole ont bondi de 300 % dans le monde au premier trimestre 2019 par rapport au premier trimestre 2018, une récente enquête Opinion Way pour la SMEREP (prévention santé étudiante) dévoile que 4 étudiants sur 10 en France se sentent « méfiants » à l’égard de la vaccination.

Dans le détail, 48 % des étudiants interrogés (53 % d’hommes, 43 % de femmes) pensent que « les vaccins servent surtout à engendrer d’importants bénéfices pour l’industrie pharmaceutique », 50 % considèrent que « certaines maladies sont dues aux vaccins » et 38 % « ne sont pas certains de l’efficacité et de la nécessité des vaccins ».

Concernant plus spécifiquement le cancer du col de l’utérus (qui est responsable d’environ 1000 décès chaque année en France), 57 % des étudiantes ne se sont pas faites vacciner ; 26 % d’entre elles déclarent « ne pas avoir confiance » en ce vaccin.

Les étudiants sont (quand même) vaccinés

« Il est inquiétant de voir ressurgir des maladies qui avaient été éradiquées grâce aux progrès et aux recherches scientifiques en raison d’une méfiance croissante vis-à-vis de la vaccination, déclare Hadrien Le Roux, Président de la SMEREP. La désinformation sur ces sujets prospère sur les réseaux sociaux, il nous semble donc essentiel d’informer les jeunes sur les principes et enjeux de la vaccination au travers d’actions de prévention et de soutenir les politiques publiques en la matière. »

Le tableau n’est toutefois pas complètement noir puisque, selon cette enquête OpinionWay, 77 % des étudiants sont vaccinés et à jour dans leurs vaccins. Mieux : 98 % des 16-20 ans pensent qu’il est important de se vacciner pour protéger sa santé ; 80 % des étudiants en fac estiment même qu’il faut se vacciner pour « protéger les autres ». Ouf !

Source : communiqué de presse SMEREP.

À lire aussi :

Vaccins obligatoires : une mesure efficace

Facebook et Instagram veulent entrer dans la lutte contre les anti-vaccins

Plus aucun contenu de vaccination sur Pinterest



Première apparition

A lire aussi: