vendredi , 26 avril 2019
Accueil » Actualité » 5 raisons au boom des produits d’occasion chez les Français

5 raisons au boom des produits d’occasion chez les Français

5 raisons au boom des produits d

Il règne aujourd’hui en France une conviction largement partagée: « c’était mieux avant ». Et n’allez surtout pas croire que seuls les baby-boomers, qui ont connu les Trente Glorieuses, sont devenus nostalgiques. Le score maximal est atteint chez les 25-34 ans: 65% d’entre eux pensent que « c’était mieux avant » (5 points de plus que la moyenne française), preuve que la nostalgie perce de plus en plus tôt dans la vie. Cette conviction, fondée ou non, a une conséquence directe et de plus en plus visible: ce qui vient du passé est paré d’une aura spéciale.

Les faits sont là. La France vit actuellement un boom des marchés de l’occasion. Partout, on s’arrache les produits de « seconde main ».L’Hexagone est devenu un gigantesque vide-grenier. Un Français sur deux achète ou vend dans les brocantes. En simplifiant les transactions entre particuliers, Internet a considérablement amplifié la tendance. Plus besoin de se rendre au fin fond de la France pour dénicher l’objet rare. Conséquence: en 2009, 47% des Français disaient acheter des produits d’occasion. Ils sont 60% aujourd’hui.

La révolution se lit dans les chiffres de la dernière enquête Sociovision. En 2010, 35% des Français déclaraient « aimer les objets vintages ». Ils sont 49% en 2018. Dans le même temps, la proportion de Français admettant que peu importe qu’un produit soit fait pour durer, car ils aiment « changer souvent » est passé de 25% à 18%. Le changement est profond. Aujourd’hui, le « vieux » fascine plus que le « neuf ». Cette fascination est telle que le « rétro » devient une nouvelle façon de vendre le neuf. Pour trouver leur public, certains produits n’hésitent pas à se présenter avec un look ou un design ancien, ou à promouvoir une recette du passé. Cette tendance s’observe aussi bien dans le secteur alimentaire que dans la mode ou dans l’univers des produits de beauté. Il suffit de songer au retour en force des vinyles depuis quelques années. En 2018, 11% des Français écoutent des vinyles au moins une fois par mois. Et ce chiffre grimpe à 13% chez les 15-24 ans!

Pourquoi le vintage rencontre-t-il autant de succès?

Le succès du vintage traduit une transformation en profondeur des modes de vie. En voici les principales raisons.

  1. Le boom actuel de l’occasion est le miroir de la fragilisation des classes moyennes et populaires. La mobilisation des « gilets jaunes » en est l’expression récente la plus évidente. C’est par nécessité que beaucoup font les brocantes ou passent par les plateformes d’occasion sur Internet. Les uns se constituent un revenu d’appoint utile, les autres accèdent à des produits en bon état à des prix défiant toute concurrence.

  1. C’est aussi le reflet d’un autre rapport à la consommation. Acheter d’occasion, c’est manifester une autre façon de consommer. C’est participer au recyclage des produits. C’est lutter contre une logique de la croissance poussée aujourd’hui dans ses retranchements les plus absurdes. En outre, les gens reviennent au passé, car ils ont le sentiment que les produits ou les objets y étaient plus utiles qu’aujourd’hui. Les produits du passé sont supposés avoir plus de sens, car la période où ils ont été conçus avait un sens plus évident aux yeux de leurs contemporains qu’aujourd’hui.
  1. Une autre raison est liée à l’accélération de la société. Le sentiment que tout passe et se consume très vite donne le tournis à beaucoup de Français et suscite une nostalgie de plus en plus fréquente et de plus en plus tôt. Rechercher des produits qui ont une histoire, c’est au sens propre leur offrir une « seconde vie » et, du même coup, s’offrir à soi-même une vie alternative. Une façon de se protéger du vertige de l’accélération. En ce sens, le vintage est autant l’expression d’un désir de retour vers le passé qu’une volonté de ralentir le rythme d’obsolescence rapide qui règne partout.
  1. La digitalisation de nombreuses pratiques crée un sentiment de vide. Signe des temps: le retour des vinyles est contemporain de l’essor de la musique en streaming. La matérialité des produits est recherchée, car elle permet de « sauver » quelque chose à l’ère de la dématérialisation. Le vintage, c’est le retour au concret, au « solide » dans un monde de plus en plus « liquide ». Ainsi, le vintage est une arme contre le flux, une revanche du réel sur le virtuel.
  1. Enfin, il y a derrière le phénomène « vintage », une dynamique des générations. Car, si l’on étudie le profil de ceux qui aspirent à un mode de consommation plus « vintage », les plus enthousiastes sont les 15-24 ans, suivis par les 25-49 ans. Les plus de 50 ans sont davantage en retrait. Autrement dit, plus on est jeune, et plus on est en quête d’objets vintage. Pour des raisons différentes. Les quadras sont nostalgiques de leur jeunesse et cherchent à retrouver via la mode ou la musique des fragments de leur adolescence. Les trentenaires sont en quête de repères afin d’alléger le fardeau de l’entrée dans l’âge adulte. Quant aux plus jeunes, ils trouvent un sens à leur vie en se réappropriant des parcelles du passé. Ces derniers se recréent un futur positif en puisant des symboles porteurs de sens et d’espoir dans le passé. Ils entrent dans le futur en s’armant d’objets vintage, comme des talismans pour mieux affronter les futures tempêtes.

À voir également sur Le 4Suisse:





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/remy-oudghiri/5-raisons-au-boom-des-produits-doccasion-chez-les-francais_a_23626258/

A lire aussi: