jeudi , 22 août 2019
Accueil » Sports » 500 miles d’Indianapolis: Pagenaud, 99 ans après ! – Auto Moto

500 miles d’Indianapolis: Pagenaud, 99 ans après ! – Auto Moto


La dernière victoire française aux 500 miles d’Indianapolis remontait à 1920. Simon Pagenaud a mis fin à cette interminable attente dimanche en triomphant sur le mythique anneau américain.

La pole, acquise la semaine passée, n’était déjà pas un mince exploit. Simon Pagenaud a transformé l’essai ce dimanche sur le légendaire Motor Speedway d’Indianapolis ! Les 200 boucles au menu de ces 500 miles, le pilote français de 35 ans les a pour la plupart bouclées en tête au volant de sa Penske, ne cédant guère la main qu’une quinzaine de tours à l’Américain Josef Newgarden (Penske), puis quelques tours encore dans un finish haletant à un autre local de l’étape, le lauréat 2016 Alexander Rossi (Andretti).   

Un ancien pilote de F1 – comme le Japonais Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan), vainqueur en 2017 et troisième du jour – qui a mené la vie dure jusqu’au bout au Poitevin mais qui a finalement lâché prise dans le « money time », devancé d’un souffle sous les drapeaux à damiers (+0″2086). Le champion du monde Indycar 2016 signe là assurément la plus belle victoire de sa carrière. De celles qui vous permettent de marquer l’histoire.

Jamais depuis 1920 un Français n’avait brillé dans le temple d’Indianapolis. Cette année-là, le Franco-Suisse Gaston Chevrolet s’y était imposé, digne héritier alors de René Thomas et Jules Goux, respectivement sacrés en 1914 et 1913.    


Première apparition

A lire aussi: