mardi , 17 septembre 2019
Accueil » Actualité » 4 choses à savoir sur la position des ciseaux

4 choses à savoir sur la position des ciseaux

Getty Creative

La position des ciseaux s’adresse aussi aux couples hétérosexuels.

SEXUALITÉ – Figure de proue du kamasutra lesbien, la position des ciseaux est une pratique sexuelle aux multiples ressources – à laquelle on peut également s’adonner de vulve à pénis.

Parce qu’un point précis méritait d’être fait sur la situation, on vous a listé quatre choses que vous ignoriez très certainement sur l’art du scissoring et ses plaisirs interminables. Intimité, proximité, mais aussi intensité des sensations, la technique a de quoi séduire celles (et ceux) en quête de plaisir brûlant.

1. Les ciseaux se pratiquent allongé·es… mais pas que

À raison, on associe principalement la position des ciseaux à deux paires de jambes et deux vulves qui s’entrecroisent. On rapproche nos sexes l’un de l’autre et on effectue une friction jouissive au fil de nos va-et-vient plus ou moins contrôlés, de nos gémissements et du plaisir que la situation nous procure quasi instantanément. A tort, on l’associe également au fait d’être allongée sur un lit. 

Car comme le précise le Dr Peter Kanaris, sexothérapeute et psychologue, à Women’s Health, “les ciseaux peuvent être adaptés à un certain nombre d’autres positions. Ils sont parfois asynchrones, ce qui signifie que vous restez allongée pendant que votre partenaire se frotte contre vous, ou que vous vous frottez contre elle pendant qu’elle reste en place. D’autres fois, vous pourriez vous asseoir sur les genoux de votre partenaire et frotter contre sa cuisse ou chevaucher sa poitrine”, assure l’expert. En d’autres termes, tant que nos jambes sont ouvertes – un peu comme des fentes – et que nos hanches s’activent d’avant en arrière, on parle de ciseaux.

2. On l’expérimente avec ou sans pénétration

Qu’il s’agisse d’un pénis ou d’un sextoy, la position est peu regardante niveau pénétration pour la simple raison que ce n’est pas le but. Et c’est là son intérêt premier. “La beauté des ciseaux est qu’ils vous forcent, vous et votre partenaire, à ralentir les choses”, explique le Dr Kanaris. “Ainsi, tout en ayant la stimulation d’avoir une partie du corps ou un jouet sexuel à l’intérieur de vous, vous obtenez également l’excitation de construire une certaine proximité.”

Si on devait choisir un mot pour définir l’idée, ce serait donc “intimité”. Et que celles et ceux qui ont envie d’une session cul torride se rassurent : les deux mots ne sont pas antinomiques.




Première apparition

A lire aussi: