dimanche , 13 décembre 2020
Accueil » Actualité » Angela Merkel veut durcir les mesures contre le Covid-19 avant Noël

Angela Merkel veut durcir les mesures contre le Covid-19 avant Noël


Avec une émotion qu’on ne lui connaissait pas, la chancelière allemande a demandé au Bundestag d’anticiper la fermeture des écoles et des magasins pour lutter contre une deuxième vague à l’ampleur inégalée.

Angela Merkel a mis toute son autorité politique ce mercredi dans la balance pour faire passer un durcissement des mesures contre le coronavirus pour la période de Noël, en mettant en garde ceux qui n’écoutent pas la science.

Un discours au Bundestag “très émouvant”, selon le Spiegel, qui évoque un “grand plaidoyer”. La chancelière allemande s’est montrée “telle qu’on ne l’avait jamais vue auparavant”, écrit le Süddeutsche Zeitung. Les mesures prises pour lutter contre la pandémie sont insuffisantes pour enrayer la hausse des contaminations, a-t-elle expliqué. L’Allemagne a enregistré un nouveau record de 590 décès en 24 heures.

“Dernier Noël avec les grands-parents”

En évoquant une “phase décisive” de la lutte contre la pandémie, elle a rappelé l’importance d’écouter les scientifiques et a endossé les recommandations du groupe d’experts de l’académie des sciences Leopoldina. La chancelière a évoqué le risque que chacun prenait de passer un “dernier Noël avec les grands-parents”, relève le quotidien du sud de l’Allemagne. Elle a plaidé pour la fermeture anticipée des écoles mi-décembre, ainsi que celle des commerces non alimentaires après Noël et jusqu’à la mi-janvier.

Les chiffres sont là, ils sont trop hauts. Ce sont des faits, la science est formelle. Il faut réduire les contacts sociaux.”

Ce discours aux députés “peut être considéré comme une preuve de la gravité de la situation et de la nécessité de convaincre les Allemands de réduire encore davantage les contacts afin de ralentir la propagation du coronavirus”, commente le Spiegel. “Il se peut aussi que celle dont on se moquait en l’appelant Mutti [maman] devienne de fait la mère de la nation qui veut sauver son peuple du mal”.

Mais cette façon de s’adresser au pays pourrait ne pas avoir l’effet escompté. Car l’appel à l’émotion pourrait “déclencher des émotions totalement indésirables de rejet, de réticence et de désobéissance”.

Si Angela Merkel n’a pas annoncé de date de réunion avec le Premier ministre pour la mise en place de ces nouvelles mesures, “son message était qu’il est impossible de contourner le problème”, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Elle a essayé “d’encourager le courage” en disant :

Si la pandémie a quelque chose de bon, c’est qu’elle nous montre de quoi nous, les humains, sommes capables lorsque nous prenons notre courage en main.”




Retrouvez cet article sur : CourrierInternational