vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » Aux États-Unis, mort de milliers d’oiseaux pour une raison inconnue

Aux États-Unis, mort de milliers d’oiseaux pour une raison inconnue

FAUNE – Un bilan terrible. Dans l’État du Nouveau Mexique au sud-ouest des États-Unis, des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs ont été retrouvés morts ces derniers jours. Les premières observations remontent au 20 août sur le Polygone d’essais de missile de White Sands ainsi que dans le parc national de White Sands. Le phénomène semble désormais s’étendre. Des constatations similaires ont été réalisées au Texas et dans le Colorado ainsi qu’au Mexique, relaie CNN.

Des biologistes de l’université du Nouveau Mexique ont lancé des études afin de comprendre cette hausse inédite de la mortalité qui demeure pour le moment inexpliquée. Les scientifiques s’interrogent d’autant plus que le comportement des oiseaux migrateurs, peu avant leur décès, semble incohérent.

 

De nombreux spécimens, qui se trouvent habituellement dans les arbres, ont été observés en train de marcher au sol, cherchant de la nourriture. D’autres, complètement léthargiques ont été percutés par des voitures. “En analysant ce que nous nous voyons, on sait déjà que c’est un événement très important, on parle de centaines de milliers et peut-être même de millions d’oiseaux morts”, explique la biologiste et professeur à l’université du Nouveau Mexique, Martha Desmond, à CNN.

Parmi les spécimens affectés se trouvent des fauvettes, des merles bleus, moineaux, ou encore le pewee des bois de l’ouest. 

 “Les chercheurs se penchent sur la mortalité massive des oiseaux migrateurs au Nouveau-Mexique le week-end dernier, ainsi que des rapports provenant d’autres régions. On en sait peu sur les effets de la fumée et des incendies de forêt sur les oiseaux, donc plus ils collectent de données, mieux c’est pour comprendre”, explique le département de la vie sauvage d’Oregon.

Parmi les premières pistes explorées par les scientifiques, les immenses incendies qui ont ravagé la Californie et plusieurs autres États de l’Ouest américain, comme l’Oregon.

“Les oiseaux qui ont commencer à migrer avant d’être prêts à cause du temps pourraient ne pas avoir eu assez de graisse pour survivre. Certains oiseaux n’ont peut-être même pas eu les réserves pour commencer à migrer et sont donc morts sur place”, détaille Martha Desmond qui pointe aussi la potentielle responsabilité de la vague de froid qui a frappé le Colorado récemment.

Pas sûr cependant que cela soit suffisant pour expliquer ce phénomène morbide, précise la biologiste, en rappelant que des cas isolés ont été observés  en août: “Quelque chose d’autre se passe, en dehors des événements météo”. Des autopsies sont actuellement menées par United States Fish and Wildlife Service de l’Oregon et le National Wildlife Health Centre du Wisconsin.  




Première apparition