vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » BFMTV, CNews, LCI… Ces matchs d’animateurs à surveiller à la télé

BFMTV, CNews, LCI… Ces matchs d’animateurs à surveiller à la télé

TÉLÉVISION – Qui dit rentrée média dit nouvelles grilles et grands changements à l’antenne. Le nouveau challenge de Laurence Ferrari sur CNews, la concurrence étonnante de “C dans l’air” sur France 5 ou encore la lutte entre Éric Brunet et Pascal Praud… Le cru 2020 s’annonce passionnant, la preuve avec ces 5 duels à surveiller de très près.

Jean-Jacques Bourdin VS Laurence Ferrari : le duel des interviews politiques

MONTAGE LE HUFFPOST

C’est sûrement l’un des mouvements majeurs de cette rentrée média: l’arrivée en matinale de Laurence Ferrari sur CNews. L’ancienne présentatrice du 20 heures de TF1 remplace Jean-Pierre Elkabbach dans le rôle de l’intervieweur politique. Un changement de taille qui permet à CNews de muscler cette émission stratégique. Rappelons que dans le petit monde des médias, les matinales des chaînes d’info sont considérées comme la tranche horaire la plus importante. On parle d’ailleurs de “prime-time des chaînes info”.

Par ailleurs, ces interviews, en télé (comme en radio) donnent le ton de l’actualité du jour. Si les interviews de Laurence Ferrari (8h15) et Jean-Jacques Bourdin (8h30) ne sont pas tout à fait en face à face, on s’attend forcément à une “guerre” des programmations afin d’avoir les meilleurs invités, mais pas uniquement des hommes politiques comme l’a indiqué Laurence Ferrari sur Europe 1.

Avantage à BFM TV, dont la matinale caracole toujours en tête des chaînes d’info avec près de 500.00 téléspectateurs en moyenne selon Médiamétrie depuis le 1er janvier 2020. L’émission enregistre un pic d’audience au moment où Jean-Jacques Bourdin prend l’antenne pour son interview (730.000 téléspectateurs en moyenne). CNews tentera de réduire l’écart avec le leader, tout en surveillant les deux autres interviews politiques de LCI et Franceinfo, menées respectivement par Élizabeth Martichoux et -grande nouveauté- par Salhia Brakhlia, journaliste de “Quotidien.” La chaîne publique n’est pas à négliger puisqu’elle a battu LCI cet été, comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous.

Pascal Praud face à Éric Brunet… et les Grandes gueules!

MONTAGE LE HUFFPOST

Autre mouvement très intéressant dans les grilles de cette rentrée 2020: l’arrivée d’Éric Brunet sur LCI. L’ancien animateur de BFM TV et RMC quitte le groupe Altice après 10 ans d’antenne… pour mieux renforcer la concurrence! Il va animer de 10h à 12h “Brunet Direct”, émission de débat avec des téléspectateurs. Un format de libre antenne qui n’est pas sans rappeler celui des “Grandes Gueules”, le show de RMC proposée entre 9h et 12h quotidiennement.

Ces deux programmes vont se tirer la bourre avec “L’Heure des Pros”. Le rendez-vous débat de CNews animé par Pascal Praud est sur une pente ascendante, bien que toujours derrière BFM TV (150.000 téléspectateurs d’écart en moyenne depuis janvier entre les deux chaînes sur la tranche 9h-12h).

Entre les “Grandes Gueules”, Brunet Direct” et “L’heure des Pros”, avantage à Pascal Praud dont les coups de gueule récurrents ont fait de lui l’anti-langue de bois depuis 2016. La vraie interrogation réside en la capacité d’Éric Brunet a drainer sur LCI le public qui le suivait sur BFM TV. D’autant que la chaîne du groupe TF1 accuse un sérieux déficit sur ses concurrents et ses audiences ont peu progressé sur la tranche pendant la pandémie.

Avec une flopée de nouveaux chroniqueurs, les “Grandes Gueules” et RMC Story tenteront de repasser devant CNews entre 9h et 12h. Pendant toute la crise du Covid-19, les “Grandes Gueules” ont été dépassées par le duo Praud/Morandini, comme vous pouvez le voir sur notre graphique ci-dessous.

“C dans l’air” face à … “Balance ton Post”: le duel le plus inattendu 

MONTAGE LE HUFFPOST

L’arrivée de “Balance Ton Post” en pré-access, (17h45-18h45) tous les soirs est sans aucun doute le facteur X de cette rentrée pour C8. La chaîne de Vincent Bolloré a opéré cet été un changement de stratégie sur cette tranche importante qui fait office de tremplin pour “TPMP”. Exit le pur divertissement avec “C’est que de la télé” animé par Valérie Benaïm. À la place, C8 mise désormais sur l’émission de débat de Cyril Hanouna qui a connu de beaux succès d’audience pendant la pandémie, les jeudis soir. 

Un programme qui sera positionné face à l’historique “C dans l’air”, dès 17h45 et c’est une petite révolution. Le public aura le choix entre deux émissions aux registres très différents. Des débats studieux en petit comité sur le plateau de France 5; des échanges parfois tendus entre chroniqueurs et invités sur le plateau de C8.

Avantage très net à “C dans l’air”, émission qui a su fédérer le public (et notamment les CSP +) depuis son lancement en 2001. La marche paraît immense pour Cyril Hanouna, qui tentera d’abord de donner un second souffle à cette case en perte de vitesse sur C8 ces derniers mois avant pourquoi pas de séduire une partie des téléspectateurs de France 5.

On remarque également que C8 a pris soin de placer ce talk avant l’émission d’Éric Zemmour sur CNews, “Face à l’info” pour ne pas lui faire de l’ombre. Une nouvelle preuve des puissantes synergies au sein du groupe Canal.

Éric Zemmour face à David Pujadas

MONTAGE LE HUFFPOST

Éric Zemmour face à David Pujadas, ou plutôt “Face à l’info” contre “24H Pujadas”. Voilà la suite d’un duel débuté déjà depuis bientôt un an avec l’arrivée mouvementée du polémiste sur CNews en octobre 2019. Et que l’on aime ou non, force est de constater que l’arrivée d’Éric Zemmour a totalement rebattu les cartes du 19h-20h.

En quelques mois, la chaîne info propriété de Vincent Bolloré a quintuplé ses audiences (!), rattrapant son retard puis dépassant LCI qui se devait de réagir. Le talk de David Pujadas enregistre les arrivées de deux chroniqueurs/polémistes, Alain Finkielkraut et Caroline Fourest. L’objectif est clair: inverser la tendance au plus vite et reprendre le dessus sur CNews. 

La tâche s’annonce compliquée tant CNews semble surfer sur sa dynamique post-confinement. Avantage donc à l’émission “Face à l’info” qui n’a pas arrêté de battre des records en juin, se hissant même première chaîne info de France, comme vous pouvez le voir sur notre graphique ci-dessous.

Darius Rochebin face à Elisabeth Quin

MONTAGE LE HUFFPOST

C’est le gros coup du mercato et il est signé LCI. L’ancien présentateur vedette de la Radio télévision suisse (depuis 1995) débarque à 20h pour une émission de décryptage de l’actualité. Elle sera conclue par une grande interview, la spécialité de celui qui est souvent surnommé le “PPDA suisse”. Un format d’émission centré sur de l’analyse qui n’est pas sans rappeler le magazine “28 minutes” qui enchaîne les succès d’audience sur Arte.

Avantage évidemment à Élisabeth Quin, la force tranquille à la tête du programme depuis son lancement en 2012. On surveillera toutefois le “20H de Darius Rochebin” qui pourrait séduire de nombreux téléspectateurs par le style atypique et attachant de son présentateur. À défaut de faire trembler “28 Minutes”, Darius Rochebin pourrait titiller Alain Marschall et son “20H politique” sur BFM TV, leader des chaînes info.

À voir également sur Le HuffPost: Faut-il aussi porter un masque sur les plateaux télé ?


Première apparition