vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Actualité » Biden veut que les Américains portent un masque les 100 premiers jours de son mandat

Biden veut que les Américains portent un masque les 100 premiers jours de son mandat

Le port du masque permettrait d’observer « une réduction significative » des infections dans le pays, déclare Joe Biden, alors que le nombre de contaminations est reparti à la hausse ces derniers jours.

Un discours à l’opposé de Donald Trump. Le président élu Joe Biden a indiqué jeudi sur la chaîne CNN qu’il entendait demander aux Américains, le jour de sa prise de fonction, le 20 janvier 2021, de porter un masque pendant 100 jours, pour lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays.

« 100 jours en portant un masque, pas pour toujours. Et je pense que nous verrons une réduction significative » des infections, a-t-il déclaré.

À l’opposé des moqueries de Trump

Le président Donald Trump a plusieurs fois nié l’utilité du masque, se moquant même de son adversaire Joe Biden parce qu’il en portait un. Début octobre, de retour de l’hôpital après avoir été contaminé par le Covid-19, Donald Trump avait même retiré son masque devant les caméras à son arrivée à la Maison Blanche.

L’annonce de Joe Biden confirme donc le grand écart entre la politique sanitaire qu’il compte mener pour lutter contre la propagation du Covid-19, et celle menée par Donald Trump ces derniers mois.

130.000 morts évitées ?

Aux États-Unis actuellement, le port du masque est recommandé par les autorités sanitaires nationales. « Porter un masque aide à protéger les autres », peut-on lire sur le site du CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies).

Mais dans les faits, l’obligation du port du masque se fait au cas par cas par État, comté ou ville. Début juillet, la gouverneure du Kansas Laura Kelly avait publié un arrêté pour que la population porte un masque, notamment dans les lieux publics. Mais plus de 90 comtés (sur 105 dans cet État), avaient refusé de l’appliquer.

Plusieurs études sont pourtant venues confirmer et même mesurer l’efficacité du port du masque sur l’endiguement de l’épidémie. Ainsi, si 95% de la population de chaque État portait systématiquement un masque de protection en présence d’autres personnes, le bilan du coronavirus pourrait être réduit de presque 130.000 personnes, selon des prévisions de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, fin octobre.

Les États-Unis sont confrontés à un nouveau rebond spectaculaire de l’épidémie depuis plusieurs semaines, à la suite des célébrations de Thanksgiving. Jeudi, plus de 210.000 cas de coronavirus ont été enregistrés en une seule journée, un record absolu depuis le début de la pandémie.

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV


Retrouvez cet article sur : BFM-TV