mercredi , 27 mai 2020
Accueil » Actualité » Blanc-Mesnil: Un incendie dévaste un entrepôt mitoyen d’une usine de masques chirurgicaux

Blanc-Mesnil: Un incendie dévaste un entrepôt mitoyen d’une usine de masques chirurgicaux

Mickaël Lefèvre / BSPP

À proximité de la première usine de masques d’Île-de-France, un impressionnant incendie a nécessité la mobilisation des pompiers.

INCENDIE – Un important incendie s’est produit ce lundi 18 mai au matin dans un entrepôt du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, mitoyen de la “première” usine de masques chirurgicaux d’Île-de-France qui devait démarrer sa production cette semaine, a-t-on appris de sources concordantes.

L’incendie s’est déclaré vers 9h30, a expliqué le maire (Libres !), Thierry Meignen. Il a vu de son bureau de l’Hôtel de ville une “grosse colonne de fumée noire”. “On a tous eu très peur, pensant que l’incendie venait de l’usine de masques”, a-t-il ajouté. Le feu, dont l’origine n’était pas connue pour l’heure, était maîtrisé en fin de matinée et n’a pas touché la fabrique, ont précisé les pompiers. Aucun blessé n’était à déplorer. 

L’usine, construite en quelques semaines par l’homme d’affaires Chinois Hsueh Sheng Wang, avait été officiellement inaugurée jeudi par la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse (Libres ! ex-LR). Elle devait démarrer sa production de masques FFP1 et FFP2 cette semaine. A terme, “un million” de masques doivent y être produits quotidiennement, selon Hsueh Wang.

De simples dégâts matériels

Figure de la communauté franco-chinoise, Hsueh Wang, dont le parcours suscite l’admiration de certains, éveille aussi les soupçons, d’autant qu’il est visé depuis 2014 par une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF) pour “blanchiment” et “fraude fiscale”.

Le feu, qui a pris dans un “entrepôt de 1.000 m2” situé juste à côté, n’a fait aucun blessé, juste des “dégâts matériels”, a précisé la lieutenant-colonel Claire Boët de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Une centaine de pompiers ont été dépêchés sur place pour maitriser le sinistre, parmi lesquels le groupe de recherche et sauvetage en milieu urbain ainsi qu’une équipe NRBC (Nucléaires, Radiologiques, Biologiques, Chimiques).

L’entrepôt ayant pris feu appartient à la société BMS qui stocke du textile et du mobilier de bureau, a ajouté le maire.




Première apparition