lundi , 1 juin 2020
Accueil » Actualité » Boris Johnson détaille sa stratégie de déconfinement

Boris Johnson détaille sa stratégie de déconfinement


Publié le : Modifié le :

Après avoir prolongé le confinement jusqu’au 1er juin, le Premier ministre britannique Boris Johnson a détaillé, lundi, son plan d’assouplissement par étapes devant les députés. Après avoir été vivement critiqué, il précise qu’il n’hésitera pas à « revenir en arrière » si nécessaire. 

À l’heure où plusieurs pays ont commencé à relâcher la pression, Boris Johnson lui serre la vis.  Le chef du gouvernement britannique, qui est intervenu dimanche soir à la télévision pour prolonger jusqu’au 1er juin le confinement décrété fin mars au Royaume-Uni, a détaillé lundi sa stratégie de déconfinement devant les députés britanniques. 

« Notre défi est de trouver un moyen d’aller de l’avant en préservant les gains durement obtenus, tout en allégeant le poids du confinement. Je serai franc: c’est un équilibre extrêmement difficile à trouver », a reconnu le Premier ministre, vivement critiqué après l’annonce de son plan. « Si les données vont dans le mauvais sens (…) nous n’aurons aucune hésitation à freiner, à retarder des mesures ou en réintroduire d’autres, à l’échelle locale, régionale ou nationale ».

« Il y a beaucoup de questions et peu de réponses », a dénoncé au Parlement le chef de l’opposition travailliste Keir Starmer, estimant qu' »à la fois la clarté et les réassurances sont limitées ».

Un plan de déconfinement en trois étapes

Selon le plan du gouvernement, les citoyens pourront à partir de mercredi se promener, bronzer ou se rendre sur les plages et dans la nature. Ils devront cependant rester à distance les uns des autres et il leur est recommandé de porter des masques dans les transports et les commerces.

Si le télétravail est toujours recommandé, ceux qui ne peuvent pas travailler de chez eux -notamment dans les usines et chantiers de construction- sont encouragés à se rendre au travail. Une quarantaine est également prévue pour les voyageurs arrivant de l’étranger, sauf l’Irlande et la France, mais aucune date n’a été donnée.

Dans un deuxième temps, à partir du 1er juin et en cas de progrès dans la lutte contre la pandémie, les écoles primaires et certains commerces pourront rouvrir, la saison sportive redémarrer à huis-clos et chaque foyer aura le droit d’en fréquenter un autre. Troisième étape à partir du 4 juillet: rouvrir les pubs, les coiffeurs, les lieux de culte et les cinémas.

 L’Écosse « pas convaincue » 

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a d’ores et déjà fait savoir que ces annonces ne s’appliquaient pas à sa région: « Le gouvernement écossais n’est pas encore convaincu que ces changements puissent être faits de manière sûre en Écosse sans courir le risque de voir le virus potentiellement redevenir hors de contrôle ».

Le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus endeuillé au monde par le nouveau coronavirus après les États-Unis, avec 32 065 morts en hôpitaux et dans les maisons de retraite.

 Avec AFP 

   

                  

   


Retrouvez cet article sur : AFP