vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Actualité » Cécile Duflot déplore dans « C à vous » le manque de suivi psychiatrique pour les harceleurs

Cécile Duflot déplore dans « C à vous » le manque de suivi psychiatrique pour les harceleurs

RÉSEAUX SOCIAUX – La directrice générale d’Oxfam France Cécile Duflot était l’invitée de l’émission “C à vous” ce lundi 7 décembre suite à son départ de Twitter à cause d’un harceleur de longue date.

Avant son départ du réseau social le 1er décembre dernier, l’ancienne ministre du Logement avait partagé un message glaçant du harceleur, contre lequel elle se bat en justice depuis trois ans, accompagné de ce commentaire : “Chers gens que j’aime bien sur Twitter et cher.e.s inconnu.e.s qui m’aimez bien, ce message pour vous dire que je vais m’en aller pour un temps. Depuis 3 ans un homme me harcèle par différents moyens. Il y a eu 3 procès, il est allé en prison. Il vient de rerererecommencer.”

Sur le plateau d’Anne-Elizabeth Lemoine, Cécile Duflot a d’abord déploré le manque de “moyens suffisants” auprès du service judiciaire pour assurer un suivi psychologique des harceleurs, qu’ils soient hommes ou femmes, afin d’éviter toute récidive au sortir de prison comme il a été le cas pour elle, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

“Dimension très intime”

“Il a eu du sursis avec mise à l’épreuve, mais il faut qu’il y ait des moyens donnés aux services judiciaires qui suivent les gens condamnés à ce type de peine pour qu’ils soient convoqués toutes les semaines ou tous les trois jours si nécessaire”, a-t-elle expliqué.

L’ancienne ministre a en revanche reçu un suivi psychologique de son côté, qui lui a permis selon elle de comprendre pourquoi les menaces et paroles de ce harceleur en ligne l’avaient autant affectée. 

“Pour la justice, j’ai dû faire l’objet d’une expertise et c’est un psychiatre, qui était très pédagogue, qui m’a bien expliqué ce qui m’arrivait et pourquoi -alors que j’avais supporté des choses assez costauds dans l’univers politique- cette dimension très intime qui me touchait en tant qu’individu et femme m’avait fait un peu disjoncté.”

La série de tweets de Cécile Duflot sur le harcèlement dont elle a été victime a entraîné des dizaines de réactions de soutien, d’anonymes, de militantes féministes, de journalistes et de personnalités politiques.

Une plainte a été déposée le 1er décembre dernier pour “harcèlement, appels malveillants et menaces de mort” auprès du parquet de Pontoise, a indiqué son avocat, Me Tewfik Bouzenoune. 

À voir également sur Le HuffPost: Pour lutter contre le harcèlement scolaire, les trois propositions de ce député


Première apparition