lundi , 21 octobre 2019
Accueil » Actualité » Cédric Villani candidat à Paris: une annonce mouvementée entre cohue et bain de foule

Cédric Villani candidat à Paris: une annonce mouvementée entre cohue et bain de foule

POLITIQUE – Il a mis fin à un faux suspense cultivé depuis plusieurs mois: Cédric Villani, candidat malheureux à l’investiture LREM à la mairie de Paris, a annoncé officiellement ce 4 septembre qu’il se présentait en dissident aux municipales dans la capitale. 

Le mathématicien a choisi une brasserie dans le 14e arrondissement de Paris pour faire son annonce. Un véritable bain de foule s’y est présenté et de nombreux journalistes et militants se sont bousculés pour le photographier ou l’embrasser, comme le montre notre vidéo en tête d’article

Villani, en costume trois pièces bleu marine et arborant sa célèbre lavallière et son habituelle araignée au revers de sa veste, a déclaré, tout sourire: “Je vous annonce ce 4 septembre, que j’ai décidé d’être candidat à la prochaine élection du maire de Paris”, ajoutant qu’il voulait devenir “le premier maire véritablement écologiste de Paris”.

Cette candidature dissidente constitue un coup dur pour le parti présidentiel qui, fort de son score de 33% aux européennes dans la capitale, espère ravir la mairie à la socialiste Anne Hidalgo en mars prochain avec son candidat désigné, Benjamin Griveaux.

La crainte de la dissidence

Pour LREM, le cavalier seul amorcé par Cédric Villani ravive la crainte d’un effet domino et d’une multiplication de candidatures dissidentes au sein des marcheurs déçus dans d’autres villes.

Le parti présidentiel a aussitôt dit qu’il n’allait pas tomber “dans la division” et donc ne pas exclure le candidat dissident. Mais le mouvement d’Emmanuel Macron a regretté “ce choix” qui “va à l’encontre des règles collectives du Mouvement auquel il appartient et rompt l’engagement qu’il avait pris devant la Commission Nationale d’Investiture de soutenir le candidat qui serait désigné” mi-juillet.

“Je le dis, clairement, il n’y a qu’un seul candidat LREM. Il s’appelle Benjamin Griveaux. J’ai la conviction qu’il est le seul aujourd’hui qui peut battre Anne Hidalgo”, a insisté le délégué général de LREM, Stanislas Guerini, se disant “convaincu que la place de Cédric Villani est à LREM”.

Le médaillé Fields, qui avait été éconduit en juillet au profit de Benjamin Griveaux, n’a pas caché depuis plusieurs mois sa frustration: “Avant l’été, j’ai participé à un processus de désignation dont j’ai pu constater l’inadaptation”, a justifié le nouveau candidat, qui n’a eu de cesse de dénoncer une procédure “viciée” depuis l’investiture de l’ancien porte-parole du gouvernement. 




Première apparition