samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Actualité » Dans l’Hérault, une dynamique locale pour l’énergie verte

Dans l’Hérault, une dynamique locale pour l’énergie verte

Depuis plusieurs années, la ville de Juvignac n’a qu’un seul but : limiter les bâtiments énergivores et produire une énergie « positive ». Cette commune résidentielle de l’agglomération montpelliéraine est confrontée à une forte hausse démographique, qui entraîne logiquement une augmentation des besoins en énergie. Pour passer d’une énergie carbonée à une énergie naturelle, la mairie a décidé d’impliquer les citoyens, à travers le projet « Energie en Toit ».

Une dynamique qui a démarré dès 2017 avec l’équipement en panneaux photovoltaïques de l’école primaire Nelson Mandela, déjà remarquable par sa construction modulaire en bois local. Aujourd’hui, l’aventure se poursuit avec l’installation prochaine de 130 mètres carrés de panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments techniques municipaux. A la clé, la production de 950 000 Kwatts d’électricité chaque année, dans une région souvent ensoleillée. Pour financer cette seconde installation, la ville doit collecter 15 000 euros d’ici la fin de l’année.

L’opportunité de devenir un citoyen vert

Tous les Juvignacois sont invités à participer au financement du projet « Energie en Toit », avec une mise minimum de 100 euros. L’investissement se réalise par le biais du groupe EMC2. Objectif de cette entreprise locale : réduire la dépendance au pétrole et lutter contre le réchauffement climatique en développant des énergies renouvelables au sein du territoire de Montpellier et de sa métropole. Le citoyen devient alors acteur de l’énergie verte en investissant en part sociale dans la société EMC2. L’électricité produite par les panneaux photovoltaïques est revendue à des fournisseurs d’énergie, ce qui permettra au groupe de rembourser l’investissement des habitants.

>>> Lire aussi : Installer des panneaux solaires, combien ça coûte ?

La région Occitanie soutient l’engagement des administrés : à chaque euro citoyen donné, elle versera un euro supplémentaire. Elle prendra aussi en charge la moitié des frais d’installation des panneaux photovoltaïques, la fin des travaux étant prévue en avril 2021. La ville de Juvignac compte sur la mise en place d’un cercle vertueux : les revenus générés par les premières installations devraient aider à lancer de nouveaux projets. Une partie des bénéfices sera également consacrée à des campagnes de sensibilisation aux économies d’énergie.

Ce contenu de marque fait partie de notre rubrique “L’écotidienne” soutenue par Enedis.


Première apparition