mercredi , 29 janvier 2020
Accueil » Actualité » Dans ses voeux pour 2020, Macron a cité le prix Goncourt 2018 pour justifier sa réforme des retraites

Dans ses voeux pour 2020, Macron a cité le prix Goncourt 2018 pour justifier sa réforme des retraites

Avec AFP

Dans ses voeux pour 2020, Emmanuel Macron a glissé une discrète allusion au prix Goncourt 2018, livre de chevet de la Macronie.

POLITIQUE – Pour défendre une réforme des retraites jugée injuste et antisociale par ses détracteurs, citer ce livre justement considéré comme l’oeuvre sociale la plus marquante de ces dernières années relevait de la gageure. C’est pourtant bien ce qu’a fait Emmanuel Macron à l’occasion de ses voeux pour 2020 adressés ce mardi 31 décembre depuis l’Élysée.

“La réforme des retraites sera menée à son terme parce qu’il s’agit d’un projet de justice et de progrès social”, a notamment insisté le chef de l’État. “Je mesure combien les décisions prises peuvent heurter et susciter des craintes et des oppositions”, a reconnu le président. “Faut-il pour autant renoncer à changer notre pays, notre quotidien? Non”, a-t-il répondu, jurant de ne pas “abandonner ceux que le système a déjà abandonnés, leurs enfants et leurs enfants après eux”. “C’est pour cela que la réforme des retraites sera menée à son terme”, a-t-il conclu.

“Leurs enfants après eux”, c’est précisément le titre du livre de Nicolas Mathieu paru chez Actes Sud qui a remporté le prix Goncourt 2018. Le second roman de l’auteur évoque la France des années 90, de l’adolescence et du désenchantement. Sombre et engagé, il prend place dans une ville sinistrée de Lorraine et traduit davantage le mal d’une France tenue à l’écart de la mondialisation que l’engouement de la “start-up nation”.

Livre de chevet de la Macronie

Comme l’a relevé récemment Le Monde, ce roman aux accents sociaux est pourtant devenu le livre de chevet de la Macronie, qui y voit précisément le diagnostique des maux auxquels la majorité se doit d’apporter une réponse. “Ce que dépeint Nicolas Mathieu, c’est ce qui a porté Trump au pouvoir aux États-Unis ou permis le Brexit en Grande-Bretagne. Le fatalisme vécu par les personnages de son roman résulte de l’abandon de ces territoires auxquels on n’offre plus de perspectives”, prévient le numéro deux de LREM Pierre Person, cité par le quotidien du soir.

Quel lien avec la réforme des retraites? Depuis le lancement de ce vaste et épineux chantier, Emmanuel Macron n’a cessé de mettre en avant une réforme censée promouvoir l’égalité, avec notamment une meilleure prise en compte de la pénibilité, et la promesse de “soutenir les femmes, les carrières hachées, les artisans, les agriculteurs”.

Les adversaires de cette réforme y voient au contraire un détricotage des acquis sociaux et du système par répartition. Beaucoup, dont la CFDT, accusent en outre l’exécutif de profiter de cette réforme pour faire reculer l’âge de départ effectif à la retraite en instaurant un âge pivot et un bonus-malus autour de 64 ans.




Première apparition