vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » Dîner de gala, non-respect des règles sanitaires… Le commissaire européen au Commerce démissionne

Dîner de gala, non-respect des règles sanitaires… Le commissaire européen au Commerce démissionne


Publié le :

Le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, a démissionné après avoir enfreint les règles sanitaires sur le Covid-19 lors d’un voyage dans son pays, l’Irlande. Enfreignant la quarantaine à laquelle il était soumis, il a participé à un dîner de 80 personnes, organisé par un prestigieux club de golf. Son comportement a suscité l’indignation en Irlande.

Le scandale du « Golfgate » a poussé le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, à la démission mercredi 26 août. L’Irlandais a été accusé d’avoir enfreint les consignes sanitaires en vigueur pour prévenir la propagation du Covid-19 dans son pays, après avoir participé la semaine dernière à un gala de 80 personnes, organisé par un club de golf.

Ce dîner avait eu lieu peu après une décision des autorités irlandaises de durcir les restrictions sur les rassemblements, interdisant les réunions de plus de six personnes en intérieur, en raison d’une recrudescence de l’épidémie qui a fait près de 1 800 morts en Irlande. 

Le comportement de Phil Hogan, poids lourd de la politique dans son pays, a suscité la colère d’une partie de l’opinion publique et conduit à la démission du ministre irlandais de l’Agriculture, Dara Calleary. Le gouvernement a jugé que Phil Hogan avait enfreint les consignes sanitaires en participant au dîner mis en cause, alors même qu’il était censé restreindre ses déplacements pendant quatorze jours, comme tous les voyageurs arrivant en Irlande.

Test négatif au Covid-19

« Il devenait de plus en plus évident que la controverse concernant ma récente visite en Irlande était en train de me distraire de mon travail de commissaire européen et aurait nui à mon travail dans les mois déterminants à venir », a déclaré le commissaire démissionnaire dans un communiqué.

Phil Hogan avait déjà présenté à trois reprises des excuses publiques ces derniers jours, tout en assurant avoir respecté toutes les règles pendant son voyage. Fort d’un test négatif au Covid-19, il s’était défendu d’avoir enfreint la quarantaine de deux semaines à laquelle il était soumis. Mais ses proclamations de bonne foi n’ont pas réussi à apaiser l’indignation générale en Irlande. 

Un possible remaniement de l’exécutif communautaire

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, lui avait demandé un compte rendu détaillé de son séjour de vingt jours en Irlande, durant lequel il s’est rendu à trois reprises dans le comté de Kildare, alors soumis à des mesures de confinement.

Le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, et le vice-Premier ministre, Leo Varadkar, chef du file du parti Fine Gael, d’où est issue Hogan, ont estimé que ce dernier avait pris la bonne décision en démissionnant et ajouté qu’ils allaient rapidement réfléchir à son remplacement.

Phil Hogan détenait l’un des postes clés de la Commission européenne. Son départ tombe au plus mauvais moment, alors que les relations commerciales de l’UE avec les États-Unis, mais aussi avec la Chine sont particulièrement tendues.  

La démission, relativement rare, d’un commissaire est toujours une affaire délicate, car elle affecte l’ensemble de l’équilibre géographique et politique sur lequel repose la Commission. Chaque pays de l’UE dispose d’un poste de commissaire. Et l’équipe de 26 personnes présidée par la conservatrice von der Leyen est le fruit d’un savant dosage entre les principales familles politiques de l’UE, en fonction de leurs résultats aux élections européennes de mai 2019.

Il n’est pas certain que le futur candidat irlandais à un poste de commissaire conserve le portefeuille du Commerce, Ursula von der Leyen pouvant opter pour un remaniement de l’exécutif communautaire.

Avec AFP et Reuters


Retrouvez cet article sur : AFP