dimanche , 27 septembre 2020
Accueil » Actualité » En Espagne, le couperet tombe contre la dictature franquiste

En Espagne, le couperet tombe contre la dictature franquiste


Le gouvernement socialiste espagnol a décidé de régler tous les comptes historiques avec la guerre civile et la dictature franquiste. La presse de gauche salue l’initiative, celle de droite grince des dents.

Un projet de loi de mémoire démocratique a été adopté mardi 15 septembre par le Conseil des ministres. Il vise à en finir définitivement avec ce qui subsiste en Espagne de nostalgie et de symboles de la période de la dictature franquiste. Soit quarante ans d’histoire entre le début de la guerre civile (dite guerre d’Espagne) en 1936 et la mort du dictateur après une longue agonie, en 1975.

Les fosses communes

C’était une promesse du socialiste Pedro Sánchez lors de son arrivée au pouvoir, en juin 2018, après de longues années de gouvernement de droite.

Parmi les nombreuses mesures prévues dans le projet de loi figure la création d’une chambre spéciale du Tribunal suprême pour enquêter sur les dizaines de milliers de “disparus” dans des fosses communes – et dont les familles réclament ce qu’il peut rester des “corps”.

Par ailleurs, l’enseignement de la répression franquiste devrait être renforcé dans le secondaire. Et tous les verdicts “politiques” des tribunaux franquistes seront

[…]




Retrouvez cet article sur : CourrierInternational