vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » Explosions à Beyrouth: la France envoie « des secours et moyens »

Explosions à Beyrouth: la France envoie « des secours et moyens »

SOLIDARITÉ – La France a déclaré mardi 4 août être aux “côtés du Liban” et Emmanuel Macron a annoncé l’acheminement des “secours et moyens français” à Beyrouth après les fortes explosions qui ont fait plusieurs morts et dont les images sont visibles dans la vidéo ci-dessus.

“J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. La France se tient aux côtés du Liban. Toujours”, a réagi sur Twitter le chef de l’État. “Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place”, a ajouté le président de la République.

L’Elysée a également fait savoir que le président de la République s’est entretenu avec son homologue Michel Aoun.

Peu avant, c’est le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui avait apporté son soutien au peuple libanais. “Alors que Beyrouth vient d’être durement touchée par des explosions, la France présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés”, a réagi le chef de la Diplomatie française.

Deux puissantes explosions ont secoué mardi Beyrouth, faisant au moins une cinquantaine de morts et 2500 blessés, semant la panique et provoquant un immense champignon de fumée dans le ciel de la capitale libanaise.

Appel à l’aide du premier ministre

Alors que les explosions ont également causé des dégâts considérables, le Premier ministre libanais Hassan Diab a lancé un “appel urgent à tous les pays amis et les pays frères”.

Les Etats-Unis ont dit “suivre étroitement” les développements et tenter de savoir si des ressortissants américains ont été touchés par les explosions. “Nous présentons nos plus sincères condoléances à tous ceux qui ont été touchés, et nous nous tenons prêts à offrir toute l’assistance possible”, a déclaré un porte-parole du Département d’Etat.

“La Russie partage le chagrin du peuple libanais”, a déclaré de son côté le président russe, Vladimir Poutine, dans un télégramme de condoléances au président libanais, Michel Aoun. 

Le président Aoun a reçu un appel du président irakien, Barham Saleh, qui a assuré le Liban de la solidarité et offert de l’aider. Des pays du Golfe, dont certains ont des relations étroites avec le Liban en lui fournissant de l’aide financière, ont également rendu hommage aux victimes.




Première apparition