lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Actualité » feu éteint sur le tanker New Diamond, le risque de marée noire évalué

feu éteint sur le tanker New Diamond, le risque de marée noire évalué


Le pétrolier a à son bord 270.000 tonnes de pétrole et 1700 tonnes de fuel.

Des experts internationaux ont commencé à évaluer les risques environnementaux après l’extinction de l’incendie survenu à bord du tanker New Diamond au large des côtes du Sri Lanka, a annoncé dimanche le Centre de gestion des catastrophes de l’île.

Le chef de la marine sri-lankaise Nishantha Ulugetenna a indiqué que l’incendie du pétrolier transportant 270.000 tonnes de pétrole et 1700 tonnes de fuel, était « complètement » éteint.

Selon le Centre de gestion des catastrophes du Sri Lanka, des experts étrangers en sauvetage et des contrôleurs d’assurance examinaient le navire battant pavillon panaméen, à quelque 75 kilomètres des côtes.

Dix professionnels britanniques et néerlandais spécialistes des opérations de sauvetage, de l’évaluation des catastrophes et de la consultation juridique sont arrivés dimanche, a précisé la marine.

La société néerlandaise Smit Salvage a mandaté des experts et envoyé deux remorqueurs de Singapour et de Maurice, a ajouté la marine.

Fissure sur la coque du navire

Les garde-côtes indiens, qui ont déployé au total six navires, un avion et un hélicoptère, ont ajouté dimanche que leur navire de lutte contre la pollution était arrivé sur le site dans l’océan Indien.

Les navires de sauvetage continuent d’arroser le pétrolier avec de l’eau pour empêcher que de nouveaux feux ne s’allument par vent fort.

La coque du navire est fissurée à environ 10 mètres au-dessus de la ligne de flottaison, ont déclaré les responsables.

Les autorités ont cependant estimé qu’il n’y avait pas eu de marée noire et que la fissure n’était pas considérée comme une défaillance structurelle catastrophique.

L’Agence de protection de l’environnement marin du Sri Lanka a souligné que des poursuites judiciaires pourraient être engagées contre l’armateur, Porto Emporios Shipping, une société enregistrée au Libéria, « si le pire devait arriver et le navire se brisait ».

Le tanker est plus grand que le vraquier japonais MV Wakashio, qui s’est échoué sur un récif de l’île Maurice en juillet, laissant échapper plus de 1000 tonnes de pétrole dans les eaux vierges de l’île.


Retrouvez cet article sur : BFM-TV