lundi , 21 septembre 2020
Accueil » Actualité » ils veulent prouver que la Terre est plate et se perdent en haute mer

ils veulent prouver que la Terre est plate et se perdent en haute mer


Ce couple, qui a bravé les interdits du coronavirus, s’est rendu en Sicile, d’où ils voulaient rejoindre l’île de Lampedusa. Ils n’y sont jamais arrivés.

Ils cherchaient à atteindre la « finis terrae », la fin du monde, ils se sont finalement perdus en pleine mer. Il y a quelques mois, en plein confinement, alors que le monde se fermait peu à peu en raison de la pandémie de coronavirus, un couple italien originaire de Vénétie, adepte des théories platistes, s’est mis en tête de prouver que notre planète était bel et bien plate.

Une boussole comme guide

Pour cela, les « aventuriers » ont quitté leur région de manière illégale et se sont rendus à Termini Imerese, une ville sicilienne de la banlieue de Palerme, où ils ont vendu leur voiture et fait l’acquisition d’un bateau. La suite est racontée par les médias italiens, notamment dans les colonnes de La Stampa, trois mois plus tard, par Salvatore Zichichi, médecin du Bureau de la santé maritime du ministère de la Santé, qui s’occupe généralement de migrants.

Ce dernier souligne que la difficulté pour eux a été en réalité de quitter la mer Thyrénienne et de passer par le détroit de Messine afin de prendre la direction du sud pour Lampedusa. Ils ne sont finalement jamais arrivés à leurs fins, n’ont pas vu la couleur du détroit, et se sont retrouvés sur l’île d’Ustica, au nord des côtes siciliennes.

« Ce qui est drôle, c’est qu’ils s’orientent avec la boussole, un instrument qui fonctionne sur la base du magnétisme terrestre, un principe que, en tant que platistes, ils devraient rejeter », explique Salvatore Zichichi.

Retour à la maison

Epuisé, le couple a finalement été interpellé et placé en quarantaine sur le bateau à Palerme, toujours en Sicile, où ils ont essayé d’échapper au contrôle des autorités une première fois. Quelques jours plus tard, les incorrigibles parviennent à fausser compagnie aux policiers et font une rencontre inattendue.

« Ils se sont retrouvés dans la maison d’un mythomane qui prétendait être positif au Covid-19 mais heureusement, il ne l’était pas », explique le médecin.

Las, le couple, de nouveau rattrapé par la patrouille, a finalement décidé de regagner son domicile vénitien, d’abord par ferry, puis par voie terrestre.


Retrouvez cet article sur : BFM-TV