lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Actualité » Incendie à Martigues: les images angoissantes de pompiers pris au piège

Incendie à Martigues: les images angoissantes de pompiers pris au piège

CHRISTOPHE SIMON via Getty Images

Les images angoissantes de pompiers pris au piège dans l’incendie de Martigues (photo d’illustration: incendie à Martigues)

MARTIGUES – La scène est terrifiante, l’angoisse palpable. Alors qu’un violent incendie a fait rage à Martigues ces derniers jours, une vidéo publiée par l’un des pompiers déployés sur place donne une idée de l’enfer qui régnait. 

Quelque 1800 soldats du feu qui ont mené une lutte d’arrache-pied contre cet incendie qui s’est déclaré mardi 4 août vers 17h. En raison du fort vent, le feu a rapidement progressé -jusqu’à huit kilomètres en deux heures- et menacé plusieurs localités du bord de la Méditerranée.

L’un des pompiers a eu l’occasion d’immortaliser la violence des flammes depuis le camion dans lequel il se trouvait. Lui et ses équipiers se sont retrouvés momentanément bloqués dans l’incendie. La vidéo a été relayée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux et par La Provence.

Sur les images, on peut entendre le chauffeur, qui tente de garder son sang froid, crier “Je suis bloqué!”, “Je peux pas sortir!”, alors que les flammes lèchent le camion et qu’aucune issue ne semble visible. 

Il arrive toutefois a activer le système d’auto-protection qui consiste à “créer une bulle d’eau autour du véhicule quand vous êtes pris au piège par les flammes, explique le journaliste Johan Rouquet, qui a relayé la vidéo sur Twitter. Outre le geyser, il y a également des des jets d’eau sur le pare-brise, les roues, les fenêtres… Le feu devrait vous contourner ou passer par dessus”. Selon le journaliste aucun des pompiers de la vidéo n’a été blessé.

Déployés massivement depuis ce week-end en raison des fortes chaleurs et des vents violents, les pompiers des Bouches-du-Rhône assistés de renforts de l’Est de la France, ont dû faire face à plusieurs autres départs de feu au même moment mardi soir.

Mercredi, à la mi-journée, des habitants et des estivants ont pu commencer à regagner certaines zones, a indiqué le maire de Martigues. Mais d’autres logés dans deux campings qui ont brûlé restaient dans les hébergements provisoires.




Première apparition