mardi , 17 septembre 2019
Accueil » Actualité » Isabelle Balkany sera maire de Levallois « par intérim » pendant l’incarcération de son mari

Isabelle Balkany sera maire de Levallois « par intérim » pendant l’incarcération de son mari

AFP

Isabelle Balkany lors de son jugement pour fraude fiscale, le 13 septembre à Paris

POLITIQUE – Ce vendredi 13 était décidément de mauvaise augure pour le couple à la tête de Levallois-Perret: Patrick et Isabelle Balkany ont été condamnés pour fraude fiscale. Le maire de cette commune des Hauts-de-Seine a écopé de quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt alors que son épouse et première adjointe a été condamnée à trois ans de prison ferme, sans mandat.

Si le tribunal correctionnel fait également peser sur eux une peine de 10 d’inéligibilité, les avocats des prévenus ont immédiatement fait appel. Éric Dupont-Moretti qui défend Patrick Balkany a également déposé une demande de remise en liberté.

En attendant que ces différentes procédures aboutissent, la question se pose quant à la gestion de la mairie de Levallois. Dans un point presse depuis l’Hôtel de ville peu après les condamnations, Isabelle Balkany a mis les choses au clair: elle prendra par intérim les responsabilités de son époux et “continue à travailler pour les Levalloisiens”. “Je suis, tant qu’il est empêché -quelques jours seulement je l’espère- maire par intérim puisque je suis suivante de liste, donc je mènerai le conseil municipal” prévu le 23 septembre, a-t-elle déclaré.

Si Isabelle Balkany peut prétendre au fauteuil de maire en l’absence de l’édile, c’est bel et bien parce que leurs avocats ont fait appel. Cette procédure, si elle n’interrompt pas le mandat de dépôt suspend la peine d’inéligibilité. 

Au cours de cette conférence, l’épouse de Patrick Balkany en a profité pour réagir de nouveau aux décisions de justice et a révélé que son mari souffrait “d’un pépin de santé qui s’est déclaré en août”, rendant selon elle son incarcération “totalement inadaptée”. 

Isabelle Balkany s’est également dit “bouleversée, meurtrie, triste et inquiète pour l’homme qu’(elle) aime”. En attendant que le juge décide de remettre en liberté Patrick Balkany ou que le procès en appel s’ouvre, les époux ont de nouveau rendez-vous devant la justice le 18 octobre. Cette fois le tribunal rendra son jugement dans le volet “corruption” et “blanchiment de fraude fiscale” et pour lequel le procureur à cette fois requis sept ans de prison ferme contre le maire de Levallois.




Première apparition

A lire aussi: