vendredi , 13 novembre 2020
Accueil » Actualité » Kamala Harris attaque Mike Pence sur la gestion du Covid, le « plus gros échec » de l’histoire

Kamala Harris attaque Mike Pence sur la gestion du Covid, le « plus gros échec » de l’histoire

ÉLECTIONS AMÉRICAINES – Sans surprise, le débat des candidats à la vice-présidence des États-Unis a démarré ce mercredi 7 octobre par une question sur l’épidémie de coronavirus. L’occasion pour la démocrate Kamala Harris d’attaquer frontalement Mike Pence et sa gestion de la crise. 

“Les Américains ont été témoins de ce qui est le plus gros échec de toute administration présidentielle dans l’histoire de notre pays”, a lancé la sénatrice démocrate lors de son premier et seul débat contre le bras droit de Donald Trump.

Rappelant les chiffres de l’épidémie aux États-Unis (plus de 200.000 morts, 7 millions de cas et l’explosion des chiffres du chômage), Kamala Harris est notamment revenue sur la volonté de Donald Trump de minimiser l’épidémie pour ne pas créer de “panique”. 

 

Face à elle, Mike Pence a défendu les positions de Donald Trump, vantant sa décision d’interdire tous les vols venant de Chine. “Le président Donald Trump a fait ce qu’aucun autre président américain n’a jamais fait”, a-t-il affirmé, répondu Mike Pence, avant d’accuser Kamala Harris de “saper la confiance” des Américains dans un vaccin actuellement en préparation. La sénatrice démocrate a répété qu’elle ne prendrait le vaccin que s’il recevait un avis favorable des scientifiques, et pas uniquement sur les recommandations de Donald Trump. 

Trois jours après l’hospitalisation de Donald Trump, les trente premières minutes du débat ont intégralement été consacrées à la pandémie. Le vice-président républicain a notamment été interrogé sur la capacité de la Maison Blanche à montrer l’exemple sur le port du masque, alors même que Donald Trump s’est affiché et s’affiche régulièrement sans – y compris après sa sortie de l’hôpital. De même, les évènements organisés à Washington ont suscité de vives critiques, à cause du non-respect de la distanciation sociale ou des gestes barrières, notamment lors de la nomination de la candidate de Trump pour la Cour Suprême.

“Nous faisons confiance aux Américains pour faire leurs choix sur leur santé. Nous sommes pour la liberté et le respect de la liberté des Américains”, a lancé Mike Pence, se refusant à critiquer le choix de certains de ne pas imposer le masque ou de rouvrir les écoles. 

Mais cette réponse lui a valu une réplique cinglante de son adversaire: “Parlons plutôt de respecter les Américains. Vous respectez le peuple américain quand vous lui dites la vérité. Vous respectez le peuple américain can vous avez le courage d’être un dirigeant, qui aborde les sujets qu’on n’a pas forcément envie d’entendre mais qu’ils doivent entendre pour se protéger”, a taclé Kamala Harris.

 




Première apparition