mardi , 21 janvier 2020
Accueil » Actualité » La France insoumise propose aux députés d’opposition de faire une cagnotte pour les grévistes

La France insoumise propose aux députés d’opposition de faire une cagnotte pour les grévistes

AFP

La France insoumise propose aux députés d’opposition de faire une cagnotte pour les grévistes

POLITIQUE – Sur le terrain, les grévistes ont pu compter depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites sur le soutien des responsables politiques de gauche. Ils pourront aussi peut-être compter sur un appui financier, à en croire la proposition des députés de la France Insoumise ce vendredi 27 décembre. 

Dans une lettre adressée aux “parlementaires d’opposition à l’Assemblée Nationale et au Sénat”, les Insoumis Jean-Luc Mélenchon et Mathilde Panot ont proposé la mise en place d’une “caisse de solidarité avec les grévistes” alimentée par des “dons personnels”. 

“Cette grève dans l’intérêt de toutes et tous repose sur les moyens financiers des seuls grévistes qui portent tout le poids des pertes de salaire. Leur vie matérielle et celle de leur famille subissent un terrible choc. C’est notre devoir de partager cet effort”, peut-on lire dans la lettre adressée aux élus. 

Dans un billet de blog, le leader des Insoumis a déclaré qu’il avait déjà contribué à titre personnel à une des cagnottes lancées par le syndicat Paris Sud. “Et je compte continuer sur d’autres car j’ai les moyens financiers de le faire. Je ne suis pas le seul dans ce cas”, écrit Jean-Luc Mélenchon, en encourageant également les “interventions personnelles” dans les cagnottes déjà existantes.

Toutefois, une caisse commune aux parlementaires d’opposition “prendrait une force symbolique particulière, nous semble-t-il, parce qu’elle viendrait d’une part de la représentation institutionnelle du pays”, explique le député des Bouches-du-Rhône en proposant de remettre la caisse ainsi constituée aux grévistes le 6 janvier prochain, jour de la reprise des travaux parlementaires et également veille de la concertation prévue à Matignon avec les syndicats. 

Dans son texte, l’ex-candidat à la présidentielle se dit également favorable à la mise en place d’“un comité national d’action comme il en existe un contre la privatisation d’ADP”.  

Avant l’appel des Insoumis, une quarantaine de personnalités, écrivains, comédiens ou encore universitaires, parmi lesquels Édouard Louis, Annie Ernaux ou Jean-Marie Bigard, avaient déjà appelé à “soutenir financièrement” les grévistes.

Plus d’une dizaine de cagnotte ont ainsi été lancées, l’une d’entre elles dépassant même le million d’euros. Un véritable souffle pour les grévistes, qui y voient une forme de soutien de la population.

Martinez annonce une journée d’action pour les retraites le 9 janvier




Première apparition