lundi , 25 mai 2020
Accueil » Actualité » la France rapatrie plus de 150 Européens depuis le Panama

la France rapatrie plus de 150 Européens depuis le Panama


Publié le : Modifié le :

Un premier vol entre Panama et Paris a rapatrié, lundi, plus de 150 Européens, dont 59 Français, coincés en Amérique latine en raison des restrictions dues à la pandémie de coronavirus. 

Plus de 150 Européens, qui étaient coincés au Panama et au Honduras en raison de la pandémie de Covid-19, ont été rapatriés, lundi 11 mai, grâce à un vol vers Paris affrété par la France, qui en prévoit un autre mercredi.

L’ambassadeur de France à Panama, Brice Roquefeuil, a salué « un vaste effort de coordination » avec ses partenaires de l’Union européenne pour transporter 59 Français, 27 Espagnols, 18 Allemands, 12 Italiens ou encore 10 Néerlandais, entre autres nationalités représentées.

>> À lire : Réouverture des commerces en France : « Est-ce que les clients vont revenir ? »

Beatriz Perez, Espagnole de 40 ans, a expliqué à l’AFP qu’elle devait revenir dans son pays en avril, mais que son vol avait été annulé en raison des restrictions dues à la pandémie de coronavirus.

« Enfin on a pu embarquer sur ce vol, on retourne en Espagne, mais on ne sait pas comment est la situation là-bas », a-t-elle déclaré.

L’avion parti de Panama a embarqué une soixantaine de passagers lors d’une escale à San Pedro Sula (nord-ouest du Honduras).

Deux vols pour respecter la distanciation sociale

Le projet était à l’origine de rapatrier 300 personnes de 22 nationalités européennes, mais la réglementation en vigueur en France a contraint à diviser le contingent en deux pour respecter la distance recommandée entre passagers. L’ambassade de France à Panama a donc annoncé un second vol.

« Je devais partir par le vol de rapatriement d’aujourd’hui [lundi], mais je vais devoir attendre deux jours de plus au Panama parce qu’ils font l’embarquement avec la moitié des gens en raison de la distanciation sociale », a déploré la Française Roxane Bergougnoux, interrogée par l’AFP.

« Certains passagers devront passer la nuit à l’hôtel pour prendre un second vol, qui respectera les nouvelles dispositions pour transporter tout le monde dans de bonnes conditions sanitaires », a confirmé l’ambassadeur de France.

Le Panama est l’un des pays d’Amérique centrale les plus touchées par l’épidémie, avec 244 morts et plus de 8 000 cas recensés à la date de dimanche.

Avec AFP


Retrouvez cet article sur : AFP