lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Actualité » La leader de l’opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaya réclame la médiation d’Emmanuel Macron

La leader de l’opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaya réclame la médiation d’Emmanuel Macron


Publié le :

Le président français, Emmanuel Macron, entame, lundi, une visite dans les pays baltes et se dit prêt à rencontrer l’opposante biélorusse Svetlana Tsikhanouskaïa pour discuter d’une issue à la crise en Biélorussie.

Une visite dans les pays baltes et la Biélorussie en ligne de mire. Le président français, Emmanuel Macron, a commencé sa tournée dans les États baltes lundi 28 septembre en Lituanie. Il s’est dit prêt à rencontrer l’opposante biélorusse Svetlana Tsikhanouskaïa, qui s’est réfugiée en Lituanie, si elle en fait la demande. Une des conseillères de cette dernière a affirmé qu’elle souhaitait que le président français pèse sur les négociations dans la crise que traverse le pays.

La candidate du front uni de l’opposition à l’élection présidentielle du 9 août dernier en Biélorussie s’est réfugiée en Lituanie deux jours après le scrutin controversé qui a reconduit Alexandre Loukachenko à la tête du pays.

« C’est un déplacement important (…) dans un contexte de relations internationales tendues », a déclaré le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, lors d’un point de presse suivant le conseil des ministres.

« Il y a un objectif plus urgent encore à cette visite, c’est bien évidemment la résolution de la crise en Biélorussie », a-t-il poursuivi. « Si elle en fait la demande, le président de la République la rencontrera à l’occasion de son déplacement », a-t-il ajouté en réponse à une question.

Premier président français dans les États baltes depuis 2001

À Vilnius, le conseiller de l’opposante a déclaré qu’elle avait exprimé sa volonté de rencontrer le président français. « Nous avons envoyé une lettre aux services de Macron indiquant que nous avions le désir de le rencontrer. Nous attendons une confirmation et nous serons très heureux de le rencontrer lors de sa visite à Vilnius », a dit à Reuters Franak Viacorka.

Emmanuel Macron, premier président français à se rendre dans les États baltes depuis Jacques Chirac en 2001, est attendu lundi après-midi à Vilnius. Il ira également en Lettonie.

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Emmanuel Macron a estimé que le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko, réélu dans des conditions contestées le 9 août dernier, devait accepter la logique de la démocratie et quitter le pouvoir.

« Il est clair que Loukachenko doit partir », a dit le président français.

Avec Reuters

 


Retrouvez cet article sur : AFP